jeudi 23 avril 2015

La fille de Belle - Sophie Audouin-Mamikonian

Couverture de l'ouvrage La Fille de Belle

Infos sur le livre

éditions : La Martinière

date de publication : 02-04-2015
pages : 432
prix : 17,90€

Résumé éditeur



450 ans avant la naissance de Tara Duncan, c’est le 16ème siècle sur Terre et celui de la Licorne sur AutreMonde, dans le royaume de Lancovit… La Belle et la Bête se sont mariés, mais la malédiction est restée dans les veines du roi Damien. Leur fille aînée, Isabelle, est née couverte de fourrure et dotée de crocs. Si, contrairement à son père, elle a la faculté de passer à volonté de sa forme humaine à sa forme de bête, le peuple, effrayé, refuse de voir en elle sa future reine. Une terrible menace plane pourtant sur le royaume. Oeuvrant dans l'ombre, le duc de Drator, rival haineux et pervers du roi Damien, fomente un complot, assisté de mystérieux et redoutables alliés... Sur fond de calculs politiques et de tensions diplomatiques entre les différentes contrées d'AutreMonde, mais aussi de romance, se noue la destinée, pleine de coups de théâtre, de fureur et de passions, d'Isabelle et des siens...

Pourquoi ce livre ?

Merci aux éditions de La Martinière de m'avoir proposer cette lecture dans le cadre d'un partenariat qui, je l'espère, trouvera sa suite. J'ai ainsi pu découvrir cette auteure si connue que je n'avais encore jamais eu l'occasion de lire.

De quoi est-il question ?

Nous voici au XVI° siècle, bien avant que Tara Duncan ne naisse, dans le même monde imaginé de toute pièce par l'auteure de la saga à succès : Autre Monde. Dans ce XVI° siècle, donc, la Belle et la Bête, guérie de sa malédiction, sont mariés et s'apprêtent à avoir un enfant. Le fameux premier enfants des "nombreux enfants" que la fin de leur histoire leur avait promis. Ce premier enfant sera une petite fille, Isabelle.

Mais dès la naissance, les accoucheuses poussent un cri car l'enfant est une bête, une bête qui redeviendra très vite un bébé ordinaire mais qui pourra, avec un peu d'entraînement, se transformer à volonté. La petite Isabelle a tout simplement hériter de quelques gênes de la Bête qu'était son père. Si les parents aiment leur fille, le peuple a peur de cette héritière. C'est pourquoi la naissance d'un nouveau bébé, "normal" celui-ci, rassurera tout le monde sauf la petite Isabelle, en colère face à cette injustice.

Au-delà de la question de l'héritier, un autre problème se pose très vite car le roi du royaume voisin est bien décidé à déclarer la guerre aux parents d'Isabelle qui devra apprendre bien vite à contrôler son destin pour sauver son royaume, son peuple et sa famille. Alors, quand la romance vient s'en mêler,  nous voici au sein d'une histoire pleine de rebondissement qui va déclencher les passions de toutes sortes.

Du côté de la forme...

Depuis le temps que je louchais sur cette maison d'édition et sur les livres de cette auteure, j'aime autant vous dire que recevoir ce roman m'a mise en joie. Et bien, j'aime autant vous dire également que mon attente n'aura pas été déçue et que j'ai passé un sublime moment avec cette lecture.

Tout d'abord, commençons par les évidences, j'ai adoré le côté réécriture de La Belle et la Bête répondant à la question que nous nous sommes tous posé un jour : que se passe-t-il après le "ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants." ? Ici, nous découvrons donc la Belle et la Bête après leur mariage et avec leurs premiers enfants. Le point fort de l'auteure est d'avoir pensé à réintroduire la malédiction de la Bête en la jolie petite princesse née du plus pur des amours.

Autre point fort du roman, les caractères des personnages et notamment le caractère d'Isabelle qui vaut vraiment le déplacement à tous points de vues. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé, également, redécouvrir ses parents présentés ici avec une nouvelle profondeur comprenant leur instinct de parent et leurs devoirs de souverains qui en font, peut-être, des êtres moins parfaits que ce que le conte original nous présentait.

Et puis, arrive le temps des prises de pouvoir, des batailles et des querelles entre royaumes. Vient le temps de la romance et des épreuves. Vient ce genre de situations connues que l'on retrouve dans tant d'autres romans. Dommage... Mais l'auteure croit en ce qu'elle nous raconte et, du coup, ça marche et on lui pardonne ces sentiers battus qu'elle réaménage avec brio.

Vient aussi le développement d'un certain nombre de personnages qui m'ont fait me demander dans quel délire l'auteure m'embarquait avec des licornes, des trolls, des fées et j'en passe. Le tout est magistralement agencé mais un peu trop de personnages et de retournements pour moi à mon goût. Ces histoires de batailles m'ont donc à la fois convaincue et un peu déçue face à l'idée initial du roman.

En conclusion...

Je ne connaissais pas du tout l'auteure et je dois dire que je suis ravie d'avoir enfin pu la découvrir même si ce n'est pas avec sa série phare qui, en soi, ne m'intéresse pas tellement. Si j'ai aimé l'idée de départ et le déroulement de la majeure partie du roman, je dois avouer m'être sentie parfois un peu perdue ce que je regrette.
Cela ne m'empêchera pas de me plonger dans la suite de cette histoire sans hésiter et si vous aimez les réécritures de contes ou les romans à batailles rangées où une jeune fille va devoir faire ses preuves, n'hésitez pas.

2 commentaires:

  1. Il faut vraiment que je le lise ! Personnellement, j'aime beaucoup la série des Tara Duncan.

    RépondreSupprimer