samedi 22 août 2015

Le serment des justes - Jean-Luc Fabre



Infos sur le livre

éditions : De Borée
date de publication : 17-04-2015
pages : 288
prix : 20€

Résumé éditeur


En décembre 1942, Paul et Julie recueillent Mériam, une jeune fille de treize ans, muette, qui a pris la fuite dans l'idée de rejoindre l'Espagne. Ils ont entendu dire que, dans les montagnes avoisinantes, il existait des solutions pour aider l'adolescente. Sur place, ils rencontrent un couple, Abel et Madeleine, qui ne souhaite plus remplir ce type de missions, la sécurité étant menacée dans la région, mais accepte tout de même d'accueillir Mériam pour quelques jours. Ce premier contact avec la Résistance sera le point de départ de l'engagement de Paul et Julie contre l'Occupation allemande…

Pourquoi ce livre ?


Merci aux éditions De Borée pour l'envoi de ce roman qui me faisait tout particulièrement envie de par le thème qu'il abordait. Par ailleurs, ne connaissant pas la plume de Jean-Luc Fabre, je me réjouissais à l'idée de la découvrir et je dois dire que je suis très satisfaite de ma découverte.

De quoi est-il question ?


Nous voici au coeur de la seconde guerre mondiale. La jeune Mériam, née muette, a été recueillie par deux professeurs d'un petit village : Paul et Julie. Tous deux ont en effet pris le parti de s'engager dans la Résistance à une époque où elle n'a pas encore été unifiée. Mais aujourd'hui, les allemands ont envahis la France Libre.

Afin de mettre Mériam à l'abris, Paul et Julie vont emmener la jeune fille dans une ferme à l'écart du village chez Abel et Madeleine. Bien que réticents de prime abord, le vieux couple va finalement prendre le risque de garder Mériam chez tendis que Paul et Julie prendront le parti de s'engager plus vivement encore dans la Résistance pour la fabrication de faux papiers par exemples.

Du côté de la forme...


Les romans de terroir et plus particulièrement les romans de terroir de la seconde guerre sont des romans que, vous le savez, j'affectionne tout particulièrement. J'étais donc ravie à l'idée de découvrir ce roman et je dois dire que je n'aurai pas eu à être déçue.

Dès le début du roman, l'auteur nous plonge dans une dualité qui ne nous quittera pas jusqu'à la fin du roman avec, d'une part, la violence de la guerre et, d'autre part, la tendresse que Julie et Paul porte à Mériam en jouant avec elle pour qu'elle oublie, un temps soit peu, qu'elle est séparée de sa famille et que le danger rode autour d'elle.

Dans ce roman, j'ai été particulièrement touchée par les personnages et tout particulièrement par Mériam qui fait partie de ces enfants contraints de se cacher pendant la guerre pour la seule raison qu'ils étaient juifs. Cette jeune fille m'a d'autant plus touchée du fait que, bien que muette, elle ne manquera de dénoncer tout ce qu'elle trouve injuste dans cette guerre.

Mais ce qui m'a le plus touchée avec cette histoire, c'est la part belle que l'auteur offre à ceux que l'on nomma les Justes. Ici, nous découvrons ces Justes selon deux point de vue : d'une part ceux qui protégèrent des juifs et, d'autre part, ceux qui firent le nécessaire pour attaquer directement les nazis. La plume de l'auteur reste pourtant très clair et mêle l'Histoire et une vraie fiction qui ne transmet pas toute la violence de l'époque ce qui, en soi, est touchant et original.

En conclusion...


Voici un roman qui m'a beaucoup émue et dont j'ai adoré les personnages. Ces personnages m'ont fait réfléchir et j'ai aimé redécouvrir la seconde guerre selon un principe que l'on ne retrouve que peu souvent dans la littérature.
Les amateurs de romans historiques et de belles relations entre des personnages devraient beaucoup apprécier cette lecture. Pour ma part j'ai passé un excellant moment et j'espère très bien retrouver la plume de l'auteur dans un autre roman.

1 commentaire:

  1. très sympa, tout à fait le genre de lecture que j'affectionne, merci

    RépondreSupprimer