samedi 26 décembre 2015

L'ange gardien - Danielle Steel



Infos sur le livre

éditions : Pocket
date de publication : 21-04-2005
pages : 197
prix : 5,80€

Résumé éditeur


Les mois qui suivent sa disparition sont une terrible épreuve pour les siens. Et particulièrement pour Alice, sa mère : Johnny était son fils aîné, son confident, celui qui faisait battre son coeur d'une manière particulière. Incapable de surmonter son chagrin, elle finit par tomber malade et doit être hospitalisée. C'est alors qu'elle a une vision : Johnny est assis près d'elle, au pied de son lit, et l'exhorte à être forte pour aider sa famille à retrouver le goût de vivre. D'abord incrédule devant cette apparition, véritable miracle qui lui permet de retrouver son fils disparu, Alice doit bientôt se rendre à l'évidence : Johnny est bien présent, visible d'elle seule et de son jeune fils, muré dans le silence depuis des années. Au fil des semaines, il va apporter réconfort et espoir à ceux qu'il a quittés si brutalement, agissant aux côtés de sa mère tel un ange gardien pour les inciter à faire des projets et à croire à nouveau en l'avenir. Mais le vrai but du retour de Johnny parmi eux apparaîtra à Alice au moment où son fils aura accompli sa mission et repartira cette fois-ci définitivement... Un but qui illuminera à jamais leurs existences. Une bouleversante histoire d'amour, pleine d'espoir et de courage, de larmes et de rires. Un magnifique roman, chaleureux, émouvant, pour apprendre à accepter l'inacceptable et faire briller les feux de la vie.

Pourquoi ce livre ?


J'avais eu ce livre gratuitement pour deux Pocket achetés il y a plusieurs années déjà sans jamais le sortir de ma pal. A l'occasion du challenge 1 mois = 1 consigne, j'ai décidé de sortir ce livre pour découvrir une romance. C'était l'occasion.

De quoi est-il question ?


Johnny a 17 ans. Il a une petite amie, des parents qui l'aiment et une soeur avec laquelle il aime se chamailler, une vie normale d'ado normal de son âge en somme. Jusqu'au jour où c'est l'accident. Johnny, rentrant d'une soirée, a un accident de moto et décède sur le coup.

Pour les proches du jeune homme, ce décès a un goût de fin du monde. La soeur se met à tourner en rond, Alice la mère n'a plus goût à rien, Becky la petite amie se demande jour après jour comment elle va bien pouvoir survivre. Face à une telle épreuve, chacun fait ce qu'il peut, malgré toutes les difficultés imaginables dues à ce genre d'épreuve.

Et puis, un jour, voilà que Alice a la surprise de découvrir son fils assis sur le bord de son lit qui va l'inciter à sortir de son état de prostration pour reprendre la tête de la famille, pour lui faire comprendre que malgré sa mort, les vivants ont le droit de continuer à vivre et à avoir des projets de vie, que les vivants ont encore le droit d'être heureux.

Du côté de la forme...


Danielle Steel... Une auteure que, au même titre que Barbara Cartland, je m'étais juré de ne jamais lire et que j'avais en même temps très envie de découvrir ne serait-ce que pour dire "je connais". A présent c'est fait et je dois dire que j'ai fait une assez belle découverte.

Je me suis lancée dans cette lecture en pensant avoir à faire à de la romance mais, au final, cette histoire, c'est bien plus qu'une simple histoire d'amour. Car si au début de ce roman nous découvrons bien une histoire d'amour entre Johnny et Becky, cette romance ne sera au final que très secondaire dans l'intégral du roman qui nous présente plutôt les moyens de survie de différents êtres face à la mort d'un proche.

Dans ce roman, même si le personnage de Becky a beaucoup d'importance et que l'on découvre page après page comment cette jeune fille va apprendre à survivre à celui qu'elle aime, c'est surtout le personnage d'Alice, la mère, qui est mis en évidence par l'auteure et, donc, plutôt qu'une romance, c'est plutôt l'amour d'une mère pour son fils que l'auteure met en valeur ici.

Et puis, ce que j'ai bien aimé dans ce roman, c'est le retour de Johnny. En effet, l'auteure gardera tout au long du roman un suspens sur cette question du "retour du mort". S'agit-il d'un esprit à l'image des romans fantastiques ou s'agit-il de l'imagination de la mort avec l'idée d'une forme de conscience personnifiée ? Ce flou apporte un plus à ce roman et permet au lecteur de pouvoir envisager deux lectures bien distinctes de cette histoire. Un rapport intéressant à la fiction.

Je dois bien le reconnaître, au point de vue de l'écriture, je ne m'attendais pas à de la grande littérature. Du coup, n'attendant pas grand-chose de cette lecture, je dois dire que paradoxalement j'ai plutôt apprécié ma lecture et le style de l'auteure qui, s'il n'est pas d'une littérarité exceptionnelle, a au moins le mérite de bien se laisser lire tout en nous permettant de nous attacher aux personnages.

En conclusion...


Voici un roman qui aurait pu traîner pendant encore de longues années dans ma pal mais que je suis finalement bien contente d'avoir pu découvrir ne serait-ce que pour découvrir une touchante histoire de famille et une auteure dont je pourrai maintenant dire : "j'ai lu un de ses romans".
Les amateurs de ce type d'histoire devraient trouver leur bonheur avec cette lecture et pour ma part, peut-être retenterai-je à l'occasion la lecture d'un autre roman de Danielle Steel.

1 commentaire:

  1. Pour ma part, ce n'est vraiment pas une auteure que j'apprécie...

    RépondreSupprimer