vendredi 11 novembre 2016

Jeux de clés - Dominique Marny



Infos sur le livre

éditions : Presses de la cité
date de publication : 06-10-2016
pages : 302
prix : 19,50€

Résumé éditeur


Capucine est la créatrice d'une marque de papeterie en plein essor, Sentimental Corner. Octave est conseiller en gastronomie française à travers le monde. Lors d'une joyeuse soirée chez des amis communs, tous les deux sont les grands perdants d'un jeu de société. Pour honorer le gage fixé par leurs hôtes, ils sont obligés de troquer les clés de leurs appartements parisiens. Alors qu'ils se connaissent à peine, ils vont dormir l'un chez l'autre. Que naîtra-t-il de cet échange imposé ? Dans leur entourage, Bertrand collectionne les éditions rares. Stéphanie élève seule son jeune fils. Sébastien se débat dans ses problèmes conjugaux. En pleine crise d'adolescence, Lucas ne se passionne que pour le cosmos et l'astrophysique. Des personnages attachants pour un roman intimiste et sensible, aux résonances très actuelles. 

Pourquoi ce livre ?


Merci aux Presses de la cité grâce auxquelles j'ai pu découvrir ce roman à la couverture très énigmatique et au résumé plutôt intrigant.

De quoi est-il question ?


Capucine travail dans l'univers de la papeterie. Octave dans celui de la gastronomie française. L'une tente d'étendre sa marque, l'autre défend sa passion à travers le monde. Rien ne les prédestinait à se rencontrer si ce n'est des amis communs qui vont bouleverser leurs vies. Un soir, à l'issue d'un jeu, l'homme et la femme se voient confier un gage : échanger d'appartements pour la nuit.

Malgré la surprise du gage, Capucine et Octave décident de jouer le jeu. Chacun va alors découvrir l'intimité de l'autre. Le lendemain, ils se retrouvent dans un café pour se rendre les clés. Mais très vite, l'homme et la femme se rendent compte qu'ils pourraient bien devenir amis d'autant qu'un tour joué à leur amis va très vite les rapprocher.

Mais alors que Capucine et Octave apprennent peu à peu à se connaître, chacun d'eux va devoir faire front aux épreuves qui vont être les sienne dans sa vie. Capucine devra se battre pour faire valoir ses droits dans le monde tendis qu'Octave devra remettre en question tout ce qu'il croyait savoir lorsqu'il apprendra que son fils est au plus mal...

Du côté de la forme...



C'est pour l'idée de l'échange des clés que j'ai eu envie de découvrir ce roman. Le fait de ne pas connaître, du tout, l'auteur était pour moi l'occasion supplémentaire de faire une nouvelle découverte au sein d'une collection que j'affectionne beaucoup.

Le début du roman nous plonge au coeur de Paris, un Paris moderne d'hommes et de femmes pressés se précipitant sur les taxis pour courir d'un bout à l'autre de la capitale. Lorsqu'on n'a pas l'habitude de cette ambiance, le tout donne un aspect étouffant à la vie parisienne à laquelle un habitant de province a du mal à se faire. Une belle image de Paris en tout cas !

Ce qui m'a intéressée avec ce roman, c'est son caractère mystérieux : que se cache-t-il derrière la porte des autres, qui est vraiment cette personne que l'on a en face de nous mais dont nous ne savons rien ? L'auteur fait le choix de jouer sur ces codes pour nous immerger dans la vie de ses personnages et elle le fait plutôt bien même si j'ai trouvé que l'histoire des clés était beaucoup trop rapide.

Nous sommes plongés ici dans la vie de gens importants qui gagnent bien leur vie mais qui vont vivre la désillusion au sein de leur vie privée tout en continuant de donner le change. Ce roman apparaît alors comme un message sur l'être et le paraître, sur l'image que l'on donne en société et sur la personne que l'on est vraiment. A ce titre, l'auteur nous fait aussi réfléchir sur la force de l'amitié.

Car ce qui permet toujours aux personnages de sortir la tête de l'eau, c'est l'importance qu'ils accordent à leurs relations d'amitié. L'auteur nous offre alors ici un magnifique tableau sur ces amitiés qui nous sauvent et sur ces relations qui évoluent, qui naissent là et au moment où on les attendrait le moins. L'auteur nous offre un superbe message sur les relations humaines.

J'ai plutôt bien aimé le style de l'auteur qui nous immerge dans la vie de ses personnages et dans un Paris très actuel. Elle ne manque pas d'ailleurs de faire échos aux événements de 2015 en prenant le partie de montrer combien l'horreur pu affecter les gens de manière individuelle. L'auteur associe alors les bonheurs simples aux épreuves et à l'effroi pour un ensemble prenant.

En conclusion...


Voici un roman que j'ai eu envie de découvrir pour son idée de départ et qui n'a pas vraiment été ce à quoi je m'attendais mais avec lequel j'ai tout de même passé un bon moment. L'auteur nous fait entrer dans la vie de gens ordinaires pour dissocier le collectif de l'individuel, pour montrer l'importance des relations humaines dans tous les moments de la vie.
Un roman peut-être un peu en deçà d'autres titres de la collection mais qui mérite d'être lu pour son message de paix et d'amour. Je lirai sûrement d'autres romans de l'auteur.

1 commentaire:

  1. J'aime assez la couverture et le résumé, donc pourquoi pas !

    RépondreSupprimer