mercredi 1 mars 2017

Kenavo Montparnasse - Michel Demars



Infos sur le livre

éditions : Lucien Souny
date de publication : 11-11-2016
pages : 216
prix : 17,50€

Résumé éditeur


Joséphine n'a que seize ans lorsqu'en 1924, elle quitte son village breton blotti au fond d'un aber pour Paris, où elle a été embauchée comme bonne à tout faire chez la baronne Angela de Guénédan. Veuve, jeune, émancipée, cette dernière partage sa vie entre la Bretagne et Montparnasse, où, dans un atelier de peintres, elle accueille des artistes impécunieux. Elle se prend d'amitié pour Joséphine. De la paysanne gauche et mal fagotée, elle fait une femme séduisante qui s'affirme bientôt comme la coqueluche de Montparnasse. Les années s'écoulent, des années de bonheur pour les deux femmes, jusqu'au jour où le cours de l'Histoire infléchit celui de leur destin. Trouveront-elles en Bretagne une terre de refuge et un havre de paix ? Deux splendides figures de femmes aux prises avec les malheurs de l'Histoire et les tourments du coeur. Courageuses, déterminées, rebelles et audacieuses, elles illuminent ce roman dense et généreux.

Pourquoi ce livre ?


Merci aux éditions Souny grâce auxquelles j'ai pu découvrir ce roman à la couverture magnifique qui m'avait beaucoup tentée sur le site de l'éditeur.

De quoi est-il question ?


Joséphine, jeune bretonne de seize ans, avait tout pour faire des études. Malheureusement, la situation précaire de sa famille l'oblige à tout abandonner, sur ordres de son père, pour rejoindre Paris et devenir bonne auprès d'une baronne au sein d'un univers qui n'a pas grand chose à voir avec tout ce qu'elle a connu jusqu'alors.

Malgré ses craintes, Joséphine va bientôt découvrir en la personne d'Angela, sa nouvelle patronne, une jeune veuve qui sait ce qu'elle veut et qui n'hésite pas à laisser livre court à ce qu'elle est, même si cela doit lui attirer les foudres des uns et des autres. Il faut dire que la baronne cache un secret, un secret sur sa vie honteux pour l'époque.

Et à l'heure où de nombreuses jeunes femmes quittent tout pour tout perdre, Joséphine elle va avoir la surprise de mettre le pied dans un monde dont elle ne connaissait rien mais auquel elle va vite s'attacher, le monde parisien. Et c'est encore sans compter sur ce jeune homme dont elle n'est séparé que d'une simple porte et qui pourrait bien une fois encore changer sa vie...

Du côté de la forme...


Vous le savez, le roman de terroir, c'est mon péché mignon. Ce que vous savez peut-être moi, c'est que je suis une pure amoureuse de la Bretagne. Du coup, un roman régional prenant sa source en Bretagne ne pouvait que me séduire.

Dès les premières pages, j'ai été très attendrie par Joséphine, une jeune fille qui va être propulsée bien malgré elle dans un monde dont elle ignore tout mais surtout loin de chez elle pour de tristes raisons financières. J'ai été touchée par la fraîcheur de cette enfant, par sa naïveté mais surtout par sa douceur et sa discrétion.

Le point fort de ce roman est que l'auteur nous offre une belle évolution du personnage. Un personnage qui va grandir au fil des pages, s'émanciper au contact d'une baronne étonnante et qui va trouver peu à peu sa voie dans l'art, dans la culture mais aussi dans l'amour. Car que serait un roman tel que celui-ci sans une pointe de romance ?

La personnalité de la baronne m'a également beaucoup touchée. Angela n'est pas de ces nobles traitant ses employés comme des moins que rien. Bien au contraire elle va tout faire pour faire ressortir la beauté de Joséphine. Son secret est intéressant en ce que le lecteur comprend très vite de quoi il s'agit mais aussi en ce que le fond du sujet ne sera jamais vraiment exprimé. Un très beau flou sur une réflexion profonde.

Le roman se déroule entre Paris et la Bretagne, entre la capitale et la province, entre la grande ville et le terroir. Une belle dualité doublée d'une dualité de sentiments où la haine, la jalousie et la colère côtoient la tendresse, l'amitié et le bonheur. Et l'auteur jongle avec brio avec tout ça pour nous offrir un roman qui ne laisse pas indifférent.

Enfin, que serait un bon roman du genre sans une part historique terrible que l'auteur évoque avec force sans trop en faire. En réalité, ce roman est le tableau d'une époque qui n'a pas été sans me faire penser à Zola et à son Au bonheur des dames avec cette découverte des grands magasins et d'un monde tellement à part par rapport à tout ce qui était connu auparavant.

En conclusion...


Voici un roman que j'étais très curieuse de découvrir et que j'ai dévoré en une journée à peine, trop attendrie par les personnages, frappées par les violences régnantes et touchée par la force de la ténacité et de la volonté de vivre sa propre vie. Voici un roman qui a su m'offrir ce que j'attendais tout en m'emmenant là où je ne m'y attendais pas. Voici un roman très fort que je vous conseille très vivement.
Ce roman était le premier que je lisais de l'auteur mais certainement pas le dernier je l'espère.


Pour acheter le roman, c'est ici :

1 commentaire: