samedi 3 juin 2017

La veuve - Fiona Barton



Infos sur le livre

éditions : Fleuve Noir et France Loisirs
date de publication : 12-01-2017
pages : 416
prix : 19,90€

Résumé éditeur


La vie de Jane Taylor a toujours été ordinaire. Un travail sans histoire, une jolie maison, un mari attentionné, en somme tout ce dont elle pouvait rêver, ou presque. Jusqu'au jour où une petite fille disparaît et que les médias désignent Glen, son époux, comme LE suspect principal de ce crime. Depuis ce jour, plus rien n'a été pareil. Jane devient la femme d'un monstre aux yeux de tous. Les quatre années suivantes ressemblent à une descente aux enfers : accusée par la justice, assaillie par les médias, abandonnée par ses amis, elle ne connaît plus le bonheur ni la tranquilité, même après un acquittement. Mais aujourd'hui, Glen est mort. Fauché par un bus. Ne reste que Jane, celle qui a tout subi, qui pourtant n'est jamais partie. Traquée par un policier en quête de vérité et une journaliste sans scrupule, la veuve va-t-elle enfin délivrer sa version de l'histoire ?

Pourquoi ce livre ?


Merci à France Loisirs Saint-Etienne pour le prêt de ce livre dont la couverture m'avait beaucoup attirée et en vue de la venue de l'auteure à Quais du polar en avril dernier.

De quoi est-il question ?


Nous voici en 2010. Jane recluse chez elle depuis des années maintenant reçoit la visite d'une journaliste, Kate, une de plus. Une de plus qui veut lui arracher son histoire et comprendre ce qu'il s'est produit quatre ans plus tôt. Quatre ans plus tôt lorsqu'une fillette a été enlevée et que son mari en a été accusé. Jane a toujours refusé de répondre mais aujourd'hui tout est différent...

Aujourd'hui, Glen est mort, renversé par une voiture. Aujourd'hui, Jane est seule pour affronter l'acharnement des médias et la furie des voisins. Et Kate, cette journaliste différente de tous les autres est là, là pour la faire parler, pour l'aider à se confier, pour lui permettre de révéler sa version des faits sur une affaire ayant défrayer la chronique.

Il y a cinq ans, Jane était encore heureuse mais un jour une enfant à été enlevée, un jour son mari a été arrêté par la police pour avoir consulté des sites pédopornographiques, un jour le monde entier ne l'a plus vue comme une simple coiffeuse mais comme l'épouse d'un assassin. Maintenant que Glen est mort, c'est à elle de porter ce fardeau avec toujours autant de requins à l'affût d'un faux pas.

Du côté de la forme...

Il est des romans comme ça, sans que vous ne sachiez ni pourquoi ni comment, qui vous tape dans l'oeil : une couverture magistrale, un nom d'auteur qui vous inspire, la présence du dit auteur sur un salon, un résumé intriguant... Un peu de tout ça à la fois et me voilà plongée dans le dit roman.

Avec un tel résumé, quand on est un habitué du genre, il n'est pas difficile de commencer à se faire des films avant même de commencer la lecture. Et bien le premier point fort de l'auteure est de prendre le contre-pied de ce que l'on croit connaître et de nous plonger non pas dans une thriller angoissant, non pas dans un polar envoûtant mais au sein d'une ambiance à la fois étrange, novatrice et un peu malsaine aussi.

Le roman alterne deux époques. Le présent nous permet de faire la connaissance de Jane, une femme secrète sous l'emprise d'un mari que l'on imagine fort bien violent. Le passé nous plonge au coeur d'une enquête  autour de l'enlèvement d'une petite fille de deux ans à peine. L'auteure ne permet pas de douter : c'est Glen, l'époux de Jane, qui avait été arrêté et accusé à l'époque.

Mais était-il coupable ? C'est là le coup de force de l'auteur qui permet à son lecteur de douter jusqu'à la toute fin du roman sur la culpabilité de Glen, sur ce que Jane savait ou ignorait. Le tour de force de ce roman est de faire douter le lecteur mais surtout de le plonger au sein d'une ambiance qu'il croit connaître mais qui, en réalité, n'a rien de commune.

La psychologie des personnages est sans doute ce qu'il y a de plus fort dans ce roman avec une plongée dans l'esprit d'être troublés et passionnés. Presque pas d'action dans ce roman, un roman qui n'aura jamais aussi bien porté le nom de thriller psychologique. Car au sortir de cette lecture, la personnalité de Jane est encore avec moi avec ses ambivalences.

Pour un premier roman, j'ai trouvé le style de l'auteur très bon et changeant un peu des normes du genre. Il n'est pas surhumain de comprendre avant l'heure les clés de l'intrigue mais ce n'est finalement pas là ce qui compte. Ce qui compte ici, c'est l'ambiance. L'ambiance pleine de noirceur à l'image d'un huis-clos qui trouble et envoûte avec malgré quelques rebondissements qui sortent le lecteur d'une sorte d'état hypnotique.

En conclusion...


Voici un roman que j'étais très très curieuse de découvrir mais duquel je ressors finalement assez troublée. Il s'agit en effet ici d'un roman au ton novateur par rapport à tout ce que l'on connaît dans le genre avec une intrigue qui s'anticipe assez facilement mais également avec une ambiance qui porte, met mal à l'aise et fait de cette histoire un ensemble magistral. Pour moi, cette lecture a été comme hypnotique ce qui vaut vraiment le coup d'être vécu.
Pour un premier roman, je dis bravo ! J'espère bien qu'il y en aura d'autres très bientôt...

1 commentaire:

  1. Ce que tu en dis est extrêmement intrigant, je ne dirai pas non pour le découvrir !

    RépondreSupprimer