vendredi 30 juin 2017

Les amants de Maulnes - Lyliane Mosca



Infos sur le livre

éditions : Presses de la cité
date de publication : 16-03-2017
pages : 350
prix : 20€

Résumé éditeur



1945. Quand Jeannette, marraine de guerre, rencontre pour la première fois Maxime, c'est le coup de foudre. Mais il y a Rachel, la mère de Jeannette, à l'emprise très forte, guérisseuse à la lisière de la forêt de Maulnes. Troublante atmosphère en terre bourguignonne avec secrets de filiation et amours interdites. Instant de grâce quand, sur le quai de la gare d'Ancy, Jeannette rencontre pour la première fois son filleul de guerre, Maxime. Fiançailles et mariage s'annoncent dans un horizon plein de promesses et de liberté. A la lisière du bois de Maulnes, avec ses légendes et son château, Jeannette a vécu dans la solitude avec sa mère, femme à l'impressionnante beauté brune, guérisseuse et un peu sorcière selon certains. A la marge. Rachel n'a-t-elle pas élevé seule Jeannette sans révéler à quiconque l'identité du père ? Une relation faite de tendresse et de défiance unit pour toujours les deux femmes. Mais en ce mois de mai 1945 l'arrivée de Maxime va tout bouleverser... Atmosphère troublante en terre bourguignonne entre secrets de famille et amours interdites.

Pourquoi ce livre ?


Merci aux Presses de la cité grâce auxquelles j'ai pu découvrir ce roman d'une auteure dont je n'avais jamais parlé ici et ma copinaute Mélissa du blog Au fil des pages pour la lecture commune.

De quoi est-il question ?


En 1945, au sortir de la seconde guerre mondiale, la jeune Jeannette attend sur le quai de la guerre Maxime, son filleul de guerre. Ils ne se sont jamais vus mais ont échanger de longues correspondance. Leur première rencontre le leur confirme, ils ne sauront désormais vivre l'un sans l'autre. Le jeune couple ne tardera d'ailleurs pas à se marier malgré l'impossibilité de Jeannette a avoir des enfants.

Mais si Jeannette rêve d'idylle et de liberté, elle n'en est pas moins la fille de Rachel, la femme la plus connue du village. Connue pour sa marginalité, connue pour ses dons de guérisseuse, connue pour avoir élevée sa fille seule dans la solitude. Une femme pleine de certitudes qui la conduiront à commettre l'inconcevable, l'impardonnable.

Des années plus tard, Héloïse, la fille adoptive de Jeannette et Maxime, tombe amoureuse et développe un caractère bien trempé et de son temps. Certaine que ses parents lui cachent quelque chose, l'adolescente partira en quête des secrets du passé, seul moyen pour elle de construire son avenir. Mais dans les années 1960, alors que le monde change, les douleurs du passé pourraient bien se confronter au présent.

Du côté de la forme...


Si j'aime beaucoup le roman de terroir, je dois bien avouer qu'il m'a été moins courant de lire ce genre de roman dans la période de l'après-guerre. Du coup, j'étais plutôt curieuse à l'idée de découvrir ce roman qui promettait secrets de famille, personnages forts et belle histoire d'amour.

Dès les premières lignes de ce roman, le ton est donné. Le lecteur sera ici invité à suivre l'histoire d'un jeune couple aux lendemains de la guerre. Un couple idyllique en apparence mais qui devra survivre à des épreuves que rien ne prédestinait. Une double histoire d'amour d'ailleurs avec en filigrane celle de Rachel, la mère, que l'auteure propose pleine de mystère et assez envoûtante au même titre que son personnage.

La relation entre Jeannette et sa mère est ce qui porte l'intrigue de ce roman et les tensions qui vont s'accumuler au fil des pages. Il est intéressant de voir les différences entre elles et les rencoeurs mais aussi l'amour qui les unit et dont elles ne sont même pas elles-mêmes vraiment conscientes. D'ailleurs, ce roman porte une vraie réflexion sur les non-dits qui dévorent des êtres de l'intérieur.

Dans ce roman, j'ai eu le bonheur de retrouver le schéma des livres de Marie-Paule Armand avec une première partie selon le point de vue de la mère et la seconde selon le point de vue de la fille. En cela, ici, l'auteure joue sur les codes du secret dévoilé en première partie et objet de la quête dans la seconde. Une omniscience offerte au lecteur qui rend d'autant plus touchante l'intrigue familiale.

Derrière les relations familiales complexes et belles à la fois de ce roman, c'est l'Histoire que l'auteure propose en toile de fond avec les difficultés financières et l'évolution d'un monde. C'est la tradition d'une région qui est offerte au lecteur avec ses mythes et ses légendes contés par les personnages eux-mêmes et dévoilant les rapports avec l'imaginaire et le réel.

Le style de l'auteure est fluide et plein de tendresse avec des personnages que l'on ne peut qu'aimer. Et si parfois certaines situations interpellent ou peuvent agacer, il est impossible de détester un seul acteur de ce roman, des personnages que l'on finit toujours à plus ou moins long terme par comprendre. C'est d'ailleurs avec brio que l'auteure mêle l'Histoire aux mythes régionaux en passant par une belle intrigue familiale.

En conclusion...


Voici un roman dont je n'attendais rien de particulier mais dont le résumé m'avait beaucoup tenté et que j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir. Partagé en deux temps, cette histoire joue à la fois sur les codes de la quête du passé et à la fois sur les épreuves du présent. J'ai éprouvé beaucoup de tendresse pour les personnages bien trempés de ce roman et ai su me laisser toucher jusqu'à la toute dernière ligne.
Si vous aimez les belles histoires familiales et les romans du genre, n'hésitez pas à vous plonger dans cette lecture rapide et pleine de force. Je lirai sans hésiter d'autres romans de l'auteure.

1 commentaire:

  1. Pas très fan de la période historique, mais pourquoi pas !

    RépondreSupprimer