mardi 31 octobre 2017

Jean et la Bête du Gévaudan - Julien Moca et Laura Giraud



Infos sur le livre

éditions : De Borée
date de publication : 01-06-2017
pages : 30
prix : 14,90€

Résumé éditeur


Malgré les siècles écoulés, Le Gévaudan est resté marqué par la présence d'une Bête mythique. Il était temps de raconter cette incroyable histoire... Pourquoi cette Bête s'en prenait-elle aux femmes et aux enfants dans ces campagnes pauvres ? Et comment faire pour la chasser ? Plus de 250 ans après ces faits sanglants qui ébranlèrent toute une région, découvrons comment naquit la légende...

Pourquoi ce livre ?


Merci aux éditions De Borée grâce auxquelles j'ai pu découvrir ce premier titre de leur collection jeunesse sur un sujet qui m'a toujours beaucoup intriguée.

De quoi est-il question ?


Nous voici au XVIII° siècle à l'heure où le roi de France est Louis XV. A cette époque, au coeur du Gévaudan, une légende est née. La légende d'un loup gigantesque qui dévorait femmes et enfants à toutes heures du jour où de la nuit. Les enfants avaient peur, les femmes gardaient leur progéniture bien à l'abris des maisons.

Durant trois ans, celle que l'on nommait la Bête terrorisa la population. Des hommes tentèrent de l'arrêter sans y parvenir. Puis un jour un dénommé Jean décida de faire le nécessaire, il partit donc en forêt à la recherche du loup. Simple braconnier, personne ne pouvait croire qu'il ferait mieux que les dragons du roi ou qu'il pourrait combattre la providence divine dénoncée par la religion et pourtant...

Du côté de la forme...

Vous le savez, les albums jeunesse sont toujours des livres qui m'intéressent tout particulièrement. Aussi, lorsque les éditions De Borée ont lancé cette nouvelle collection, j'ai su qu'il me faudrait la découvrir surtout en commençant par un tel sujet.

Tous les enfants aiment les histoires de loups pour se faire peur, pour développer leur imaginaire ou encore pour rêver. L'histoire de la Bête du Gévaudan a ainsi nourrit les imaginaires des plus jeunes mais aussi ceux des adultes depuis le XVIII° siècle jusqu'à nos jours. Pourtant, au fil des gens, ce genre de légendes se perd et, ici, les auteurs ont à coeur de la faire connaître.

Si je suis loin d'être une spécialiste de l'histoire de la Bête, j'ai pris beaucoup de plaisir ici à la redécouvrir à travers des propos à la fois très en adéquation avec la légende et, de l'autre, très intéressant pour faire découvrir aux plus jeunes une réalité historique dont ils ne sont pas toujours conscients, comme le fait qu'il n'y avait pas de télés à l'époque.

C'est avec beaucoup de finesse que les auteurs invitent ici leur lecteur à découvrir l'époque de  Louis XV avec ses dragons et la vie dans les campagnes. En cela, De Borée reste fidèle à sa politique en permettant cette fois à des enfants de découvrir le terroir et les petites histoires de leur pays. Une belle manière en somme d'inviter les plus jeunes à découvrir cette littérature que l'on connait moins.

J'ai beaucoup aimé le style d'écriture utilisé ici qui n'est pas sans faire penser à la politique des contes et à une vraie volonté de raconter une histoire aux lecteurs. D'ailleurs, moi-même en me plongeant dans cette lecture, j'ai eu l'impression de me laisser porter par la voix d'un conteur dans la pure tradition du genre.

Je dois cependant avouer que je n'ai que moyennement accroché aux illustrations de cet album. Si d'un côté je les ai trouvées plutôt attractives et bien significatives de la peur ressentie par les gens de l'époque, je dois dire que j'ai eu un peu de mal avec les visages des personnages sans trop savoir dire pourquoi. Les enfants devraient cependant aimer.

En conclusion...


Voici un album que j'étais plutôt curieuse de découvrir et avec lequel j'ai eu plaisir à retrouver une légende qui m'a portée pendant mon enfance. Voici un album qui saura initier les enfants à l'histoire de leurs régions grâce à un bel esprit de conte. A découvrir et à faire découvrir notamment pour les enseignants.
J'espère bien pouvoir vous reparler très bientôt des albums De Borée.

1 commentaire:

  1. J'aime énormément le style des illustrations, ça me plaît beaucoup !

    RépondreSupprimer