mercredi 16 mai 2018

La vie rêvée de Gabrielle - Lyliane Mosca



Infos sur le livre

éditions : Presses de la cité
date de publication : 15-03-2018
pages : 368
prix : 21€

Résumé éditeur


La destinée hors du commun de Gabrielle Renard, fille de la campagne champenoise qui, de Paris à Grasse et jusqu'aux Etats-Unis, sera tour à tour employée de maison, nourrice, muse et figure féminine incontournable de deux artistes majeurs du xxe siècle : le peintre Auguste Renoir et le cinéaste Jean Renoir. La vie de Gabrielle Renard est un roman. Un roman vrai et en couleurs qui commence en 1894, quand, toute jeune, elle quitte sa Champagne natale pour devenir bonne à Paris chez les Renoir. Sa beauté simple mais rayonnante lui vaut de poser bientôt pour le célèbre peintre. Egalement nourrice du petit Jean, le futur cinéaste, elle contribue grandement à son éducation. De cette complicité, de cette tendresse, Renoir saisit sur la toile les instants pleins de grâce. Gabrielle suit la famille au gré de ses pérégrinations et de ses secrets, et côtoie de grands artistes : Manet, Degas... Toujours disponible quand le maître la réclame comme modèle, toujours admirative, de plus en plus experte en art... Ainsi va la vie hors du commun de Gabrielle dans l'intimité de deux artistes majeurs du xxe siècle. 

Pourquoi ce livre ?


Merci aux Presses de la cité grâce auxquelles j'ai pu découvrir ce nouveau roman d'une auteure que j'apprécie beaucoup et que je suis depuis quelques livres maintenant.

De quoi est-il question ?


A la fin du XIXème siècle, Gabrielle est une jeune fille d'origine modeste. Afin de soulager sa famille, elle part au service de la famille Renoir où elle fait la connaissance du grand Auguste Renoir, peintre, auquel elle voue bientôt une admiration démesurée. Engagée à l'origine en tant que domestique et nourrice pour le jeune Jean, sa vie basculera dans cette famille.

Car sa jeunesse et sa beauté ne sont pas sans inspirer le peintre qui prendre très vite la jeune Gabrielle comme modèle, un exercice auquel elle se plie avec intérêt et passion. Et s'il n'y aura jamais rien de physique entre eux, c'est une relation beaucoup plus profonde qui naîtra entre eux, attisant la jalousie de l'épouse. D'autant que Jean apprécie également beaucoup sa nourrice.

Dans ce monde de bourgeoisie dans lequel Gabrielle n'est rien, la douceur, la bonté et la naïveté seront pour elle les clés pour s'intégrer parfaitement à cette famille. Mais les rancoeurs grandissent autour d'elle et bientôt, Gabrielle fera les frais de sa fraîcheur, notamment aux yeux d'une maîtresse de maison jalouse et face à la maladie qui gagne Renoir.

Du côté de la forme...


Lorsque j'ai vu que paraissait le nouveau roman de Lyliane Mosca, je n'ai pas hésité très longtemps avant d'avoir envie de le lire. Et une fois plongée dedans, il m'a été tout simplement impossible de le reposer avant de l'avoir terminé.

Dès les premières pages, je me suis laissée portée par le personnage de Gabrielle, cette jeune femme si touchante et si forte que l'on a envie de connaître, de prendre dans nos bras, de suivre et d'aimer comme elle sera aimée, sans ambiguïté par les Renoir père et fils. Gabrielle est le genre de personnage que l'on n'oublie pas, même le livre refermé.

Dans ce roman, nous découvrons aussi en version romancée deux figures majeures du XXème siècle : Auguste et Jean Renoir. Alors tout au long de la lecture, on ne peut s'empêcher de se demander où commence la fiction et où s'arrête l'historique au sein de cette histoire. Car l'auteure mêle les deux avec beaucoup de talent et nous porte dans l'un comme dans l'autre avec beaucoup d'aisance.

Souvent, ce type de romans nous parle d'amour. Ici, il nous parle d'admiration et de tendresse, il ne parle de respect et de relation si forte et si unique que l'amour n'est rien à côté. Et c'est dans cette relation que le lecteur aimerait se retrouver avec des sentiments et des émotions qu'il aimerait vivre lui-même. Ce fut mon cas.

Il est vrai que nous allons suivre Gabrielle tout au long de sa vie et, généralement, je n'apprécie que moyennement les ellipses temporelles. Pourtant, ici, cela fonctionne très bien et, au terme du roman, je dois avouer que l'auteure a su me tirer quelques larmes. Car ce roman nous parle aussi de jalousies entre femmes que nous pourrons bien comprendre.

C'est avec un pur plaisir que j'ai retrouvé la plume si forte de l'auteure qui, une nouvelle fois, a su m'emporter dans sa poésie d'écriture. Elle a su me rendre ce roman addictif, m'apprendre beaucoup de choses sur le monde de la peinture, me faire aimer des personnages et me donner envie de me renseigner un peu plus sur la part historique de l'ensemble.

En conclusion...


Voici un roman que j'étais très curieuse de pouvoir découvrir et avec lequel j'ai passé un moment tout à fait unique aux limites du réel et du fictionnel. Voici un roman qui m'a émue et parfois mise en colère, qui m'a beaucoup appris tout en me faisant passer un moment plein de poésie. Ce roman ne s'oublie pas si vite une fois refermé ce qui entraîne le sentiment d'un coup de coeur.
Voici une auteure que je vous invite vivement à découvrir et dont j'attendrai le prochain opus avec impatience.

1 commentaire:

  1. Quel bel avis coup de coeur ma belle, ça fait extrêmement envie !

    RépondreSupprimer