samedi 23 septembre 2017

Les roses sauvages du maquis - Martine Pilate



Infos sur le livre

éditions : De Borée
date de publication : 24-08-2017
pages : 235
prix : 18,90€

Résumé éditeur


Enfant de l'Assistance publique, Vincent est élevé par les Bourdelle, un couple d'agriculteurs droit et aimant qui lui lègue l'amour de la terre et son penchant pour l'horticulture. Quand la France entière se trouve occupée à la fin de la guerre, Vincent n'a d'autre choix que d'abandonner femme et enfant pour s'engager dans la Résistance. Sous le nom de "Valentin", le maquis sera une expérience qui marquera à jamais son existence. Il va y rencontrer "Clarisse", pour laquelle des sentiments encore jamais éprouvés vont naître, et découvrir un coffret contenant une grosse somme d'argent et une boucle d'oreille en forme d'étoile de David. A la Libération, Vincent rentrera chez lui pour se consacrer à la culture des roses et, dans un coin de sa tête, à la recherche de ces deux femmes mystérieuses : la belle résistante et la Juive pourchassée... Il n'avait pas encore réalisé qu'il ne serait plus jamais comme avant. Lutter, n'était-ce pas espérer ? A présent, il lui tardait de retrouver sa terre abandonnée. Les cultures devaient avoir souffert du manque d'entretien. Il était déjà prêt à retrousser ses manches pour lui redonner sa vigueur d'antan. Incrédule, il inspectait du regard le grand champ en friche. La nature avait repris ses droits, anéantissant tant d'énergie dépensée à la canaliser !

Pourquoi ce livre ?


Merci aux éditions De Borée grâce auxquelles j'ai pu découvrir ce nouveau roman à la couverture magnifique d'une auteure que je n'avais pas lu depuis pas mal de temps.

De quoi est-il question ?


Enfant, Vincent a été un enfant de l'Assistance. Recueilli puis adopté par les Bourdelle, il est pourtant parvenu à se construire une vie dans la passion de l'horticulture et dans son amour pour Mariette, son épouse et Manon, sa fille. Rien ne semble pouvoir troubler leur bonheur mais la secondaire mondiale et là, accompagnée de ses ravages.

En homme de bien, Vincent ne tarde pas à s'engager dans la Résistance. Discrétion oblige, il se fait alors appeler Valentin. C'est dans ces circonstances bien particulières qu'il fait la connaissance de "Clarisse", une Résistante comme lui. Bien que conscients de leurs actes, les deux jeunes gens ne tarderont pas à tomber sous le charme l'un de l'autre et à devenir amants.

Au sortir de la guerre, Vincent souhaite retrouver sa vie sans avoir vraiment conscience que rien ne sera plus jamais pareil. D'autant que sur le chemin du retour, il découvre une boîte contenant une fortune pour lui qui n'a jamais connu le luxe. Une fortune, une étoile de David sur une boucle d'oreille... Vincent n'aura alors de cesse de retrouver la propriétaire de la boîte.

Du côté de la forme...


Rendez-vous compte ! La dernière fois que je vous ai parlé de cette auteure, c'était en 2014 ! Alors quand j'ai vu que son nouveau roman était publié chez De Borée, je n'ai pas hésité bien longtemps et c'est avec avidité que je me suis plongée dans ma lecture.

Voici un roman qui nous renvoie durant la dernière guerre mondiale. Un de plus me direz-vous... Oui peut-être mais un de plus aussi au sein duquel l'auteure parvient à proposer une belle originalité et des thématiques réfléchies et choisies avec soin : la Résistance, la cause juive, le gouffre financier qui suivit pour la plupart...

Son sujet, l'auteure l'a travaillé et c'est sans mal que le lecteur se laisse transporter dans cet autre temps. Mais ce roman est bien plus que cela. Ce roman est un roman où il va être question d'amour, de tendresse, de regrets, de fautes, d'espoir enfin. Ce texte ne comporte pas une mais plusieurs intrigues entremêlées pour nous dessiner un parcourt de vie fort et touchant.

Sans vous spoiler, ce roman va mêler intrigue familiale et intrigue historique. Les relations entre les personnages vont se révéler complexes tendis qu'en filigrane la mystérieuse boîte va conduire Vincent dans une enquête sur le passé. Et j'ai aimé la manière de l'auteure à jouer avec les ellipses temporelles démontrant combien tout n'est jamais si facile.

A contrario, peut-être sont-ce ces ellipses un peu nombreuses à mon goût que j'aurais à reprocher à ce roman. Sans doute aurais-je apprécié que l'auteure développe davantage certains passages. Si beaucoup de ces ellipses peuvent en effet s'expliquer par une belle pudeur, je dois dire que le sentiment de "louper" des pans de vies des personnages m'a un peu frustrée.

Mais ce dont je voulais surtout vous parler ici, c'est du style très poétique de l'auteure. Martine Pilate sait manier les mots et sait nous faire voir à la fois toute la poésie du monde qui nous entoure et l'âme de chacun de ses personnages. Des personnages qui ne sont pas parfaits, loin de tout manichéisme, mais qui sont vrais et nous touchent pour ce qu'ils sont.

En conclusion...


Voici un roman que j'attendais de pouvoir lire avec impatience depuis que je l'avais vu sur le programme de presse de De Borée. Voici un roman dans lequel je me suis plongée en ayant la certitude de passer un superbe moment. Voici un roman que j'ai dévoré et qui n'est pas passé loin, une fois de plus, du coup de coeur. A découvrir pour tous les amateurs du genre !
L'attente jusqu'au prochain roman de l'auteure sera longue...

vendredi 22 septembre 2017

Dis ours, tu dors ? - Jory John et Benji Davies



Infos sur le livre

éditions : Little Urban
date de publication : 10-03-2017
pages : 32
prix : 12,50€

Résumé éditeur


Ours tombe de sommeil. Il aimerait tellement passer une bonne nuit. Canard est très en forme. Il aimerait tellement un peu de compagnie. Ours réussira-t-il à dormir ?

Pourquoi ce livre ?

Merci aux éditions Little Urban grâce auxquelles j'ai pu découvrir cet album à la couverture très mignonne et très attirante.


De quoi est-il question ?


Ours est épuisé, il se sentirait bien prêt pour dormir pendant des mois... Mais Canard, lui, est on ne peut plus réveillé, déborde d'énergie et est bien décidé à passer la nuit à vivre les plus folles aventures. Rendez-vous donc chez Ours pour lui proposer des jeux, de la lecture ou encore de la musique au grand désespoir de celui-ci qui n'a qu'une hâte : plonger sous la couette.

Mais on ne se débarrasse pas aussi facilement d'un canard bien réveillé et bien en difficulté à comprendre que son voisin ne rêve que de dormir... Alors si Ours, lui, ne veut pas participer aux jeux que lui propose Canard, Canard se débrouillera tout seul. Mais Canard n'a pas dit son dernier mot pour venir solliciter son ami épuisé...

Du côté de la forme...


Cela faisait un petit moment que je ne vous avais pas parlé d'albums et c'est donc avec le plus grand plaisir que j'ai découvert celui-ci qui promettait un grand moment de littérature jeunesse. Ce fut le cas : j'ai passé avec cet album un très joli moment.

La thématique de l'album est le sommeil et le décalage entre un personnage avide d'aller se coucher et un autre on ne peut plus réveiller. Le genre d'intrigue parfaite pour une lecture à l'enfant avant d'aller dormir mais aussi une belle histoire pour laisser à l'enfant le loisir d'imaginer que ses propres envies ne coïncident pas toujours avec les envies des autres au même instant.

Avec beaucoup d'humour, nous découvrons donc à la fois un ours pour lequel on ressent beaucoup de compassion et un canard amusant mais qui agace de par son trop plein d'énergie. Sans jugement les auteurs présentent simplement les deux caractères et l'enfant sera libre, ce qui ne sera pas le cas de l'adulte, d'être agacé par Ours qui, vraiment, pense plus au sommeil qu'au jeu et laisse son copain tout seul.

Par ailleurs, cet album offrira aux enfants une belle réflexion sur le sommeil et sur le calme nécessaire à gagner avant d'aller dormir. Enfin, j'ai beaucoup aimé le travail proposé sur la compréhension de l'autre mais également, dans un sens, sur l'amitié qui ne peut être paisible sans une écoute de l'autre sans oublier un bel humour sur le comique de répétition.

Le style de l'illustration est très sympathique avec des expressions des personnages qui jouent totalement du travail d'humour et de théâtralité de l'album, des illustrations servies par un texte se prêtant totalement au jeu de l'interprétation pour le lecteur adulte. D'ailleurs, le cadre très soft laisse toute la place aux personnages ce qui est un très bon point pour l'ensemble.

En conclusion...


Voici un album qui me tentait beaucoup et avec lequel j'ai passé un agréable moment plein de tendresse avec l'envie de faire découvrir cette histoire aux plus jeunes. Entre humour et travail sur les émotions du lecteur pour les personnages les auteurs offrent aux plus jeunes une belle réflexion sur l'écoute de l'autre et sur le sommeil. Un album à découvrir et à faire découvrir.

jeudi 21 septembre 2017

The Blackstone Affair, Ne résiste pas - Raine Miller



Infos sur le livre

éditions : Presses de la cité
date de publication : 04-05-2017
pages : 555
prix : 17€

Résumé éditeur

Ex-soldat des forces spéciales britanniques reconverti en agent de sécurité VIP, Ethan Blackstone reçoit d'un ancien partenaire de poker une demande inédite : protéger sa fille, qu'il pense en danger. Ethan refuse tout d'abord la mission. Mais quand il reçoit une photo de Brynne Bennett, il change immédiatement d'avis, subjugué par sa beauté. La jeune femme a quitté les États-Unis pour poursuivre ses études d'art à Londres. Si sa vie est en apparence idyllique, Brynne cache pourtant une part d'ombre. Quand Ethan et Brynne se rencontrent, l'attraction est immédiate, magnétique... Irrésistible. Jusqu'au jour où elle découvre qu'Ethan lui a menti depuis le début.

Pourquoi ce livre


Merci aux Presses de la cité grâce auxquelles j'ai pu découvrir cette nouvelle série au résumé fort tentant et à la couverture plutôt intrigante

De quoi est-il question ?


Après de longs moins, et de lourdes épreuves, en tant que soldat de l'armée britannique, Ethan a décidé de changer de vie. Désormais, il est agent de sécurité pour les plus grandes personnalité et cette nouvelle vie lui convient tout à fait d'autant qu'il a à coeur de choisir ses clients. De fait, lorsque le père de Brynne lui demande de protéger sa fille, il commence par refuser.

Et puis, il y aura une photo et une rencontre plus ou moins fortuite à la sortie d'une exposition de photos. Pour Ethan c'est le coup de foudre, le coup de foudre que le fera changer d'avis et qui lui fera comprendre que jamais il ne saurait tolérer que quelqu'un ne fasse du mal à celle que son coeur vient de choisir. Sauf peut-être lui-même...

Car Brynne est victime d'un lourd passé. Américaine, des événements l'ont poussée à fuir et à migrer vers Paris où elle suit désormais des études d'art. Lorsque sa route croise celle d'Ethan, l'alchimie est immédiate, le coeur de la jeune femme s'emballe. Mais ce passé qu'elle a fuit pourrait bien revenir la tourmenter bien plus tôt qu'elle l'aurait espéré.

Du côté de la forme...


Voici ma première new romance aux Presses de la cité. Cela peut sembler insignifiant mais lorsque vous appréciez une maison d'édition vous faites attention à ce genre de détails. J'ai donc voulu tenter l'aventure et j'ai plutôt bien fait.

Dans le prologue du roman, nous découvrons Ethan et la manière dont il va être contacté par le père de Brynne. En cela, l'auteure nous offre la possibilité d'avoir un train d'avance sur le personnage féminin et ça, on aime ou on n'aime pas. Moi, j'ai plutôt bien aimé dans le sens où tout ce qui va s'enchaîner va comme "couler de source".

La première partie du roman nous plonge dans l'esprit de Brynne, un esprit torturé par des expériences douloureuses. Le point fort de Brynne est de ne pas être comme la majorité de ce genre d'héroïnes : innocente et naïve. Au contraire, Brynne s'est désormais rangée mais on ne peut pas dire qu'elle ait toujours été une jeune femme sans accroc.

C'est seulement dans la seconde partie que le lecteur pourra prétendre à en savoir un peu plus sur l'histoire d'Ethan. Et encore, le tout reste dans un flou artistique certes très bien mené mais qui, d'un autre côté m'a un peu donné le sentiment d'un faux suspens pour amener tout droit le lecteur... à la suite de la saga. De bonne guerre mais quand même.

Ce genre de roman, c'est le mélange d'érotisme et d'intrigue à proprement parler et c'est bien ce que j'ai eu ici même s'il m'a semblé que l'érotisme prenait un peu trop la part sur le reste. Du style, à chaque fois que nous allons apprendre quelque chose sur le passé de l'un ou de l'autre, bam, on s'y remet ! Une manière pour les personnages de se protéger de leur histoire, certes, mais quand même.

Pour ce qui est du style de l'auteure, je dirais que c'est un style simple mais efficace. Elle a à coeur de nous raconter une belle histoire et les pages se tournent sans que le lecteur ne s'en rende vraiment compte (surtout que la police d'écriture est ici assez imposante). Elle parvient à nous faire aimer ses personnages et à nous attacher à eux. On en demande pas plus.

En conclusion...


Voici un roman que j'étais plutôt curieuse de découvrir et que j'ai eu beaucoup de plaisir à dévorer page après page mais duquel je ressors mitigée. Voici un roman qui est un parfait tome d'introduction pour nous immerger dans la relation de deux jeunes gens troublés et qui nous donnent les premiers éléments des souffrances du passé. Une belle excuse pour donner envie de lire la suite...
Les amateurs de ce genres de romans devraient pouvoir passer un bon moment même si ce n'est pas le meilleur que j'ai pu lire. 

mercredi 20 septembre 2017

La fée noire - Pétronille Rostagnat

La fée noire  - Pétronille Rostagnat

Infos sur le livre

Editions : France Loisirs
Date de publication : 09-2017
Pages : 420
Prix : 15,90€

Résumé éditeur

Versailles, juillet 2000. Trois amies d'enfance, Capucine, Emma et Louise, se retrouvent dans un bar pour fêter les résultats de leur baccalauréat. Autour d'une bière, elles font le pacte d'avoir toutes un enfant avant leurs 30 ans. Comment auraient-elles pu imaginer que cette promesse, en apparence anodine, faite à 18 ans engendrerait la mort de quatre personnes dont l'une d'entre elles ? Douze ans plus tard, le 19 juillet 2012. Capucine reçoit la visite d'Alexane, commandant à la brigade criminelle de Paris. Son ami, Nathan, vient d'être sauvagement assassiné et mutilé dans le parking de la place Vendôme. La lettre P a été gravée sur son annulaire gauche, son sexe a disparu. Cinq jours plus tard, elle reçoit un mystérieux message : Nathan n'est plus. Tu as une seconde chance. P.

Pourquoi ce livre ?

N’ayant pas encore fait mon achat France Loisirs de la saison, je me suis rendue ce vendredi 8 septembre à la boutique de Lyon Part Dieu pour aller à la rencontre de l’auteure.

De quoi est-il question ?

Louise, Emma et Capucine sont amies depuis l’enfance. Depuis l’école maternelle, on les surnomme les trois sœurs et elles s’en revendiquent. Le lendemain de l’obtention de leur bac, à l’heure où elles s’apprêtent chacune à prendre des chemins différents, les amies, un peu éméchées, font un pacte : elles devront toutes avant leurs trente ans être mariées et être devenues maman.

Les années ont passé et toutes ont plutôt bien réussi dans la vie. Seule Capucine n’a pas encore d’enfant, la faute à un compagnon, Nathan, peu à même de devenir père de famille ou même à se marier. Il faut dire aussi que Nathan est un coureur et qu’il n’est pas prêt à renoncer à sa vie de Dom Juan. Et Capucine ignore tout de la double vie de son homme jusqu’où jour où celui-ci est retrouvé assassiné dans un garage, le sexe tranché.

Alexa, une enquêtrice au caractère bien trempé et mère de deux adolescents est mise sur l’affaire. Alors que les effectifs sont réduits pour cause d’une autre tuerie, l’enquête qu’elle s’apprête à mener s’annonce complexe car dénuée de sens, sans indice ni témoin. Lorsqu’un second crime dans la même veine survient, Alexa comprend qu’elle doit agir vite avant que les cadavres ne s’accumulent…

Du côté de la forme…

Je l’avoue, sans doute ne me serais-je jamais penchée sur ce roman si je n’avais pas eu l’opportunité d’en rencontrer l’auteure, une personne passionnée par ce qu’elle fait. Sans doute n’aurais-je pas acheté ce livre non plus si j’avais effectué avant mon achat France Loisirs. Et je serais passée à côté de quelque chose de plutôt sympa.

Lorsque j’ai lu le résumé de ce roman, je me suis plongée dans son contenu sans avoir le moindre doute de passer un bon moment. Un pacte entre trois adolescentes qui se finit en bain de sang une dizaine d’année plus tard, voilà qui ne pouvait que me plaire entre polar, thriller et téléfilm à l’américaine (ce qui n’a aucune connotation négative pour moi qui en regarde pas mal).

Dès le début de cette histoire, nous découvrons en effet trois femmes qui semblent toutes avoir plus ou moins bien réussi dans la vie mais qui, en réalité, ne sont pas aussi heureuses qu’elles n’y paraissent. L’auteure reprend donc avec émotion ces thématiques de « derrière les murs », du « que savons-nous vraiment de nos proches et de nos voisins ? ». Des thématiques qui font toujours leur petit effet.

D’ailleurs, par le nombre réduit de personnages, l’auteure nous plonge dans une sorte de huis-clos parfois étouffant duquel le lecteur ne sait trop comment se sortir. Dès les premières pages il sait que la réponse est là, sous ses yeux. Dès les premières lignes il a déjà une vague idée de comment tout ça se terminera. Si je n’ai que moyennement accroché à ce procédé (j’aime être surprise de bout en bout) je lui reconnais une originalité à découvrir.

J’ai beaucoup aimé la manière dont l’auteure nous offre ses personnages en nous faisant douter d’elles à tour de rôle ainsi que sa volonté de nous présenter une inspectrice à la fois sûre de ses convictions et fragile. Malheureusement, la grande lectrice de polars que je suis ne s’est pas laissée bernée très longtemps. De fait, j’ai assez vite compris où l’auteure voulait m’emmener et quel serait le rebondissement final. Dommage.

Concernant le style de l’auteure, j’ai beaucoup aimé sa plume directe et sans artifices. Elle écrit comme si le monde réel se jouait sous nos yeux et ce travail de langage m’a intéressée et fait du bien. En outre, moi qui aime l’hémoglobine et les trucs bien horribles, je dois dire que j’ai plutôt été servie ! Car l’auteure sait nous offrir une intrigue où la violence est reine mais aussi où cette violence est parfois suggérée. Le gros point fort de l’auteure est cette capacité à nous faire comprendre toute la valeur de son titre au moment seulement où toutes les réponses sont données.

En conclusion…

Voici un roman que je n’aurais sans doute jamais lu si je n’avais pas eu l’occasion de rencontrer l’auteure et je dois dire que je serais passée à côté d’un bon petit polar bien agréable à lire entre deux lectures moins dures. Le huis-clos oppressant fonctionne et les personnages principaux évoluent avec beaucoup de force. Malheureusement, je n’ai pas su me laisser surprendre par la fin et c’est dommage.

Voici une auteure à découvrir et que je relirai sans doute à l’occasion mais que je ne conseillerais pas trop à tous les amoureux de polars qui voient venir les fins de très loin.

mardi 19 septembre 2017

Rencontre avec Pétronille Rostagnat à Lyon (08/09/2017)

Salut à tous mes lapinoux !

Ce vendredi, j'ai eu la chance de pouvoir me rendre à une nouvelle séance de dédicace dans une boutique France Loisirs. Cette fois, j'ai eu l'occasion de découvrir une auteure dont je ne connaissais rien. Cette rencontre m'a donc permis de pouvoir découvrir son univers.

Il doit être à peu près 17h45 lorsque j'arrive à la boutique de la Part-Dieu. Il faut dire que, pour moi, cet immense centre commercial est aussi pour moi l'occasion de me rendre dans d'autres de mes boutiques chouchoutes telles que le Disney Store...

Bref, j'arrive et je m'aperçois qu'une nouvelle fois les choses ont été faites en grand :

Aucun texte alternatif disponible.

Pétronille à la rencontre de ses lectrices

L’image contient peut-être : 1 personneL’image contient peut-être : une personne ou plus

Et puis, c'est mon tour ! L'occasion pour moi de rencontrer une auteure tout à fait adorable et de, bien sûr, me procurer son livre. Une très belle manière de faire mon achat de la saison !


Enfin, la photo portrait de coutume



Pour la petite histoire, cette très belle journée s'est poursuivie ce samedi 09/09 à la boutique France Loisirs de Saint-Etienne




Et voilà pour cette nouvelle rencontre en attendant le retour en masse des salons de la rentrée !
En attendant, n'hésitez pas à aller vous procurer le roman de Pétronille, il vaut le déplacement mais je vous en reparlerai tout bientôt...

lundi 18 septembre 2017

"C'est lundi, que lisez-vous ?" (166)

Initié par Mallou et repris par Galleane, ce rendez-vous hebdomadaire est fait pour répondre à trois questions :

- Qu'ai-je lu la semaine dernière ? 
- Que suis-je en train de lire ?
- Que vais-je lire ensuite ?


Salut mes lapinoux !
Une nouvelle semaine commence et il est l'heure pour moi de vous montrer ce que j'ai lu ces derniers jours. Je l'avoue, je n'ai pas trop lu cette semaine, le temps de me faire à mon nouveau chez-moi sans doute avant de reprendre un bon rythme...

- Ce que j'ai lu la semaine dernière

La fée noire par [Rostagnat, Pétronille]

- Ce que je lis en ce moment


- Ce que je lirai ensuite


Et voilà pour moi cette semaine !
Et vous ? Quelles sont vos lectures du moment ?

dimanche 17 septembre 2017

In my mailbox (222)

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren  et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. Retrouvez l'ensemble des participants francophones chez Lilie.
Le rendez-vous hebdomadaire a été déplacé chez Lire ou Mourir.



Salut mes lapinoux !
Une nouvelle semaine s'achève et il est l'heure pour moi de vous présenter mes acquisitions de la semaine. Cette semaine ayant été rythmée par l'arrivée dans mon nouveau chez-moi, certains bugs sont survenus avec, notamment, des livres arrivés à mon ancien domicile et que je ne pourrai récupéré que début octobre et un avis de passage reçu hier que je ne pourrai récupéré que lundi. Bref...

Les SP bien arrivés

Le Fils de la Bigotière par [Verrier, Michel]
La cavalcade des enfants rois par [DELPARD, Raphaël]

Les SP que je récupérerai en octobre

La Maison de Petichet par [Dress, Evelyne]Les pluies – Ensemble par [Villeminot, Vincent]
Shikanoko (Livre 3) - L'Empereur Invisible par [Hearn, Lian]Viens, on s'aime par [Moncomble, Morgane]

Achats d'occasion



Et voilà pour moi cette semaine !
Et vous ? Qu'avez-vous reçu de beau ?