mardi 23 janvier 2018

Les filles modèles, 5 - Marie Potvin



Infos sur le livre

éditions : Kennes
date de publication : 05-04-2017
pages : 420
prix : 15€

Résumé éditeur


Voilà des jours que Marie-Douce est sans nouvelles de Lucien. Il l’a oubliée, elle en est convaincue. Pour se changer les idées, elle décide de se teindre les cheveux… en rouge pompier ! De son côté, Laura ne sait plus quoi penser à propos de Samuel. Ont-ils vraiment cassé ? Pourquoi semble-t-il l’éviter ? Attend-il que Laura fasse les premiers pas ? Et comme si ce n’était pas assez, Xavier, le protégé de son père, lui rend la vie vraiment difficile. Corentin, lui, se retrouve encore une fois au milieu de la vie mouvementée des filles modèles. Ami de Lucien, de Samuel et de Xavier, il en sait peut-être plus qu’il ne le laisse paraître…

Pourquoi ce livre ?


Merci aux éditions Kennes grâce auxquelles j'ai pu découvrir ce nouveau volet d'une série que j'adore et dont j'avais hâte de découvrir la suite.

De quoi est-il question ?


Marie-Douce en a cette fois plus qu'assez d'être la petite fille modèle que sa mère veut présenter au monde et que son père ne voit pas grandir. D'autant qu'elle vit un profond chagrin d'amour et que personne, si ce n'est sa soeur, ne semble le voir. Alors, contre l'avis de tous, elle décide de s'offrir une toute nouvelle coiffure : cheveux très courts et... rouges ! 

Laura aussi vit un chagrin d'amour depuis que Samuel semble avoir décidé qu'il ne veut plus la voir. Et par dessus tout, au collège, Laura semble avoir acquis une réputation de peste qui lui colle à la peau. Sans compter Xavier qui semble bien décidé, depuis qu'il est rentré dans la famille, rendre la vie impossible à la jeune fille.

Chacune rongée par les chagrins de jeunesse, les deux soeurs se sentent bien seules. Elles ne pourront pourtant compter que sur leur lien unique pour se relever de cette nouvelle épreuve contre l'adversité du quotidien. D'autant que rien ne semble vouloir leur simplifier les choses, ni leurs parents respectifs (surtout la mère de Marie-Douce) ni ceux qu'elles croyaient être leurs amis.

Du côté de la forme...


Voici un roman que j'attendais de pouvoir lire avec impatience. J'avais hâte de retrouver Laura et Marie-Douce et c'est donc avec la certitude de passer un bon moment que je me suis lancée dans cette lecture que j'ai une nouvelle fois beaucoup apprécié.

Cela faisait longtemps que j'avais envie de retrouver les deux adolescentes de cette série mais ce qui m'a frappé dès les premières pages c'est l'évolution de Marie-Douce, devenue une adolescente sûre de ce qu'elle veut et surtout certaine de ne plus vouloir être une petite fille modèle. Cette évolution m'avait déjà frappée mais ici Marie-Douce bouleverse son apparence ce qui n'est pas rien.

Une fois encore nous allons suivre alternativement les expériences de Marie-Douce et de Laura. Elles sont toujours soeurs et vivent ensemble mais à présent ce sont bien leurs problèmes individuels qui priment avec leurs histoires de coeur notamment. Mais si ces histoires font toujours leur petit effet, elles m'ont semblé ici traîner un peu en longueur.

Si j'apprécie toujours autant de retrouver les "filles modèles", j'ai effet que ce tome tournait un peu trop autour des déceptions amoureuses et d'une succession de quiproquos un peu trop développés pour un tome qui malheureusement manqué un peu de relief pour moi. Peut-être n'ai-je pas su apprécier ce tome à sa juste valeur mais ces déboires d'amourettes d'adolescentes, ça n'a pas été mon truc.

Pour autant, je pense que de nombreuses adolescentes pourront se retrouver en Laura et Marie-Douce : elles ne savent plus trop où elles en sont dans leurs vies, sont avides de montrer à leurs parents qu'elles ne sont pas des mini-eux et découvrent l'amour et les souffrances qui vont avec. Ainsi, dans ce tome, les adolescentes sauront se retrouver et c'est ce qu'il a de touchant.

Une nouvelle fois j'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver le style de Marie Potvin qui sait parler des adolescentes et aux adolescentes. J'ai aimé retrouver les expressions québécoises qui font le charme de cette saga et j'ai aimé voir l'auteure adapter son écriture à l'évolution des mentalités des deux adolescentes tout en offrant un petit suspens intéressant.

En conclusion...


Voici un roman que j'attendais de pouvoir lire depuis que je l'avais reçu et que je suis ravie d'avoir enfin pu découvrir en ce qu'il m'a tout simplement fait du bien même si je l'ai trouvé un peu long et surtout un peu trop axé sur les chagrins d'adolescentes. J'ai aimé voir Marie-Douce se détacher de son image d'enfant parfaite et j'ai voir Laura apaiser son caractère.
Il va de soi que je lirai très prochainement le tome suivant de cette série en espérant y retrouver mon engouement des premiers tomes.

lundi 22 janvier 2018

"C'est lundi, que lisez-vous ?" (177)

Initié par Mallou et repris par Galleane, ce rendez-vous hebdomadaire est fait pour répondre à trois questions :

- Qu'ai-je lu la semaine dernière ? 
- Que suis-je en train de lire ?
- Que vais-je lire ensuite ?


Salut mes lapinoux !
Une nouvelle semaine commence et il est l'heure pour moi de vous montrer toutes mes lectures de la semaine dernière. Une semaine que j'ai exclusivement consacré à ma maison d'édition chouchoute : De Borée

- Ce que j'ai lu la semaine dernière


- Ce que je lis en ce moment


- Ce que je lirai ensuite

M'apprêtant à m'offrir une autre semaine réservée (ou presque) à De Borée, 
je lirai ensuite ce roman que j'ai un peu commencé mais dans lequel je me replongerai :


Et voilà pour moi cette semaine mes lapinoux !
Et vous ? Quelles sont vos lectures du moment ?

samedi 20 janvier 2018

Les 7 de Babylone, la mémoire des anciens - Taï-Marc Le Thanh



Infos sur le livre

éditions : Slalom
date de publication : 07-09-2017
pages : 380
prix : 14,90€

Résumé éditeur

Un dramaturge français du XIXe siècle, un chef gaulois, un aède du VIIIe siècle avant J.-C. surnommé " le poète " par les Anciens, deux frères linguistes et philologues allemands, un compositeur allemand du XVIIIe siècle, un romancier français du Moyen Âge constituent les 7 de Babylone. Leur mission : empêcher leurs ennemis de toujours de réunir des fragments des 7 merveilles du monde, qui leur permettraient d'acquérir un pouvoir destructeur. Jasper a une particularité : il aime escalader les toits de Paris la nuit. Lors d'une de ses escapades nocturnes, il assiste à une scène incroyable : un homme aux cheveux blancs, étonnamment agile pour son âge, s'enfuit par les toits, poursuivi par deux hommes armés. Avant de finalement lâcher prise et tomber du toit où Jasper se trouve, l'inconnu confie à l'adolescent une mystérieuse fiole. Cette rencontre fait entrer Jasper, malgré lui, dans l'univers des 7 de Babylone. 

Pourquoi ce livre ?


Merci aux éditions Slalom grâce auxquelles j'ai pu découvrir, en vue du salon de Montreuil, ce roman d'un auteur que je n'avais jamais vraiment pris le temps de lire.

De quoi est-il question ?



Jasper pourrait être une adolescent comme les autres. Ni bon ni mauvais à l'école il apprécie sa petite vie tranquille jusqu'au jour où il voit tomber d'un toit un homme, un homme qu'il croit reconnaître par la suite dans son livre d'Histoire. Et peu de temps après, c'est Victor Hugo lui-même qui entraîne le jeune garçon avec lui.

Va alors commencer pour l'adolescent une aventure complètement folle où il devra retrouver et sauver les sept merveilles du monde avec pour alliés nuls autres que Mozart, Jeanne d'Arc ou, justement, Victor Hugo. Ensemble, ils devront se confronter à Léonard de Vinci et son clan qui veulent prendre le contrôle du monde.

La vie tranquille et sans surprise de Jasper va alors basculer. Apprendre à se battre et à déjouer des plans va devenir son quotidien mais cette aventure hors norme pourrait bien l'amené à découvrir l'amitié, l'amour mais aussi et surtout qui il est. Jusqu'à ce que tout se précipite et l'entraîne encore plus loin dans le rocambolesque.

Du côté de la forme...


Lorsque l'annonce de ce livre a été faite, je l'avoue, je n'ai pas trop su à quoi m'attendre et ai un peu fait traîner ma lecture. J'ai finalement entamer cette histoire en vue d'en parler sur le stand de la maison d'édition à Montreuil et quelle découverte !

Dès le début de ce roman, j'ai compris que je me plongeais dans quelque chose de complètement barré entre aventure et second degré permanent. Partie de là, je ne pouvais qu'apprécier ma lecture, moi qui suis toujours avide d'humour et d'histoire qui changent de l'ordinaire. Autant dire que là, j'ai été plus que servie avec ce roman qui ne ressemble à rien d'autre.

Une aventure où il est possible de rencontrer Victor Hugo, Mozart, Léonard de Vinci et j'en passe, voilà une idée de génie. Un peu dingue mais parfait pour amener les jeunes à connaître ou à redécouvrir ces grandes figures trop souvent jugées ringardes. Si ce roman pouvait donner envie ne serait-ce qu'à un ado d'aller lire Notre-Dame de Paris, ce serait un bonheur sans nom !

Ainsi, ce roman devient un très beau roman d'amitié entre des personnages que rien ne semble relier mais surtout avec des tas de références que le lecteur averti ne saura qu'apprécier. Il est très touchant par ailleurs de voir Jasper évoluer au fil du roman, de le voir grandir et de la voir découvrir des émotions très fortes aptes à changer sa vie.

Mais ce roman est surtout un très grand moment d'aventure qui ne laisse pas un instant de répit au lecteur entre apprentissage des techniques de combat et grands moments d'action. Ce genre de moments n'est en général pas trop mon truc au sein de la littérature mais je dois bien avouer que dans le cas présent l'ensemble est juste incroyable.

Concernant le style de l'auteur, j'ai beaucoup aimé sa manière très visuelle de présenter les choses et d'offrir une double-lecture des plus intéressante : des figures historiques, certes, mais avant tout des personnages avec leur caractère et leurs défauts, belle manière de désacraliser ces figures. L'aventure elle-même est très bien menée et décrite avec brio.

En conclusion...


Voici un roman dont je ne savais pas trop quoi attendre et qui m'a convaincue en ce qu'il change de tout ce que l'on connaît. Un univers complètement barré, des personnages hors du commun et une aventure de fou, une recette idéale pour un roman à découvrir sans attendre et dont je vais attendre la suite avec vive impatience.

vendredi 19 janvier 2018

Pascalou - Albert Ducloz



Infos sur le livre

éditions : De Borée
date de publication : 18-01-2018
pages : 320
prix : 19,90€

Résumé éditeur


A la suite d'un accident de voiture, Pascalou et sa jeune soeur se retrouvent orphelins et placés en foyer. Baudouin, l'oncle de Pascalou, devient son tuteur. Il en profite pour utiliser pour son propre compte la maison de son frère défunt. Lors d'une dispute entre Pascalou et son oncle, ce dernier bascule par la fenêtre et accuse son neveu de l'avoir poussé pour tenter de le tuer. C'est le début des ennuis judiciaires pour le jeune garçon. A sa majorité, l'horizon s'éclaire. Il est enfin libre, retrouve Charlotte, son amour de jeunesse, et ouvre une librairie, mais son oncle continue de remuer le passé : Pascalou arrivera-t-il à prouver que son oncle l'accuse à tort ?

Pourquoi ce livre ?


Merci aux éditions De Borée grâce auxquelles j'ai pu découvrir ce nouveau roman de l'auteur que j'étais très curieuse de pouvoir découvrir.

De quoi est-il question ?


En 1968, alors qu'il menait jusqu'alors une existence paisible, le destin du jeune Pascalou bascule. Victime d'un accident de voiture sur un petit chemin de campagne, seuls sa jeune soeur et lui en ressortent vivants, vivants mais orphelins. Autorités obligent, les voilà confier à un foyer où leur tante Edwige, que Pascalou aime beaucoup, leur rend régulièrement visite.

Mais bientôt, Pascalou émet le désir de revoir son ancienne maison. Contre l'interdiction de la directrice du foyer où il désormais, l'enfant décide d'entrer. C'est alors qu'il découvre que son oncle Baudoin, frère de son père, se sert des lieux pour entreposer les meubles de son commerce. En colère et par désir de vengeance, l'enfant décide de rayer les meubles avec l'ambition de voir partir son oncle de chez lui.

Tout va alors se succéder à une vitesse vertigineuse jusqu'à ce que, lors d'une dispute sur l'appartenance de la maison, l'oncle Baudoin se prenne les pieds dans un fil et bascule par la fenêtre. Blessé mais vivant, Baudoin accuse Pascalou de l'avoir poussé. Le début d'une descente aux enfers pour le garçon, qui durant des années, devra se battre pour faire reconnaître son innocence.

Du côté de la forme...


Ce roman, je savais depuis pas mal de temps, et ce grâce à l'auteur, qu'il allait sortir. Aussi, dès que je l'ai eu entre les mains, je n'ai pas tardé à le commencer. Parce qu'il est tiré d'un fait réel, j'étais d'autant plus curieuse de découvrir cette histoire et je suis très contente du moment que j'ai passé.

Tout commence par l'enfance de deux frères, dans les années 40. Dans ce prologue, nous découvrons Baudoin et Bertrand, deux frères en pleine rivalité dont nul ne connait la cause mais une rivalité bien réelle et à laquelle l'avenir donnera tout pouvoir, se répercutant entre Baudoin et le fils de Bertrand, Pascalou. En cela, l'auteur dépeint avec brio les rencoeurs familiales et ce qu'elles peuvent engendrer.

Nous découvrons donc ici Pascalou, un jeune garçon pour lequel je me suis très vite prise d'affection mais pour lequel, également, j'ai eu beaucoup d'admiration. Certes, l'enfant va se retrouver orphelin trop tôt et on ne peut ne pas être touché par l'horreur qui s'abat sur lui. Mais Pascalou est aussi un enfant qui sait ce qu'il veut et dont la vivacité d'esprit l'amènera à se frotter sans craintes aux querelles familiales.

Mais là où nous aurions pu attendre un roman familiale parmi tant d'autres, c'est dans un univers de justice que le lecteur va être entraîné. Pascalou accusé d'avoir tenté de tuer son oncle, c'est au milieu des juges et des avocats que l'enfant va se retrouver et en cela, le roman prend peu à peu des allures de thriller et de grande évasion. Tout cela au coeur du meilleur et du pire de l'être humain.

Car si tout le roman sera axé sur la volonté de Pascalou à faire reconnaître son innocence, avec une montée progressive de l'ambiance, ce roman est aussi un magnifique tableau de relations humaines ou l'amour est salvateur : l'amour d'une épouse, l'amour d'une tante, l'amour d'une éducatrice qui rappelle combien cette profession peut être importante avec des personnes essentielles dans la vie des enfants qui leur sont confiées.

C'est avec un immense plaisir que j'ai retrouvé ici un nouveau roman d'un auteur que je suis depuis quelques années maintenant. Dans un genre un peu différent ce qu'il propose habituellement, Albert Ducloz nous entraîne ici, certes, dans une histoire familiale rondement menée mais également dans un univers judiciaire dans tout ce qu'il peut avoir de plus odieux et de plus dérangeant. Bravo !

En conclusion...


Voici un roman que j'attendais depuis plusieurs mois et que j'ai dévoré en un rien de temps, prise avec Pascalou dans le tourbillon que sera sa vie entre son enfance et le début de sa vie adulte. Entre une innocence à prouver et une vie à reconstruire, rien ne sera simple pour ce jeune garçon dont le poids la famille pèse sur ses épaules, un aspect habilement mené par l'auteur. Un roman à découvrir.
Il va de soi que je lirai dès que je le pourrai un autre roman de l'auteur...

jeudi 18 janvier 2018

L'aura noire - Ruberto Sanquer



Infos sur le livre

éditions : Scrinéo
date de publication : 26-01-2017
pages : 470
prix : 17,90€

Résumé éditeur


L apocalypse a anéanti la Terre Arcane voilà 3 157 ans. Depuis, les arbres ont acquis une conscience et les humains, des pouvoirs singuliers. Louyse et ses douze camarades entrent en apprentissage pour devenir des sorcières-guérisseuses, capables de protéger leur peuple en s unissant à la Nature. Un beau jour, cette symbiose est brisée par un Démon assoiffé de vengeance et de conquête, qui jette une malédiction sur Louyse. Celle-ci voit ses proches disparaître les uns après les autres, mais nie l évidence, jusqu à la mort de son amour adolescent. Elle va alors se battre pour se défaire de l Aura noire et sauver son peuple des griffes du démon ! Mais comment porter le poids d un tel destin lorsque l on est une adolescente timide et secrète ?

Pourquoi ce livre ?


Lorsque ce roman a été annoncé à Montreuil l'an dernier, j'ai su qu'il me faudrait le lire et que quelque chose de fort m'attendait avec ce roman. Cette année, j'ai donc enfin pris la décision de l'acheter.

De quoi est-il question ?


Voilà plus de 3000, le monde a changé. Louyse, une jeune fille aux pouvoirs singuliers doit devenir sorcière-guérisseuse ainsi que ses camarades du même âge qu'elle. L'occasion pour elle de devenir enfin quelqu'un et de pouvoir vivre au grand jour son amour avec Tarik. Mais lors de la cérémonie, tout ne se passe aussi bien que prévu.

Bientôt, autour de Louyse, les drames vont s'accumuler et notamment la mort de ceux qu'elle aime sans qu'elle ne puisse rien y faire. Ce que Louyse ignore, c'est que dans l'ombre le démon veille. Un démon qui l'a condamnée à une malédiction terrible, celle de ne lui permettre d'approcher de ceux qu'elle aime au risque de les perdre.

Cette malédiction, c'est l'aura noire. Et si Louyse refuse tout d'abord de l'admettre, elle ne devra pas tarder à devoir se battre pour conquérir la maîtrise de sa propre vie. Mais tout ne sera pas si simple, surtout avec des collègues qui lui en veulent et un doute permanent sur en qui elle peut avoir confiance.

Du côté de la forme...


Une nouvelle fois, c'est tout d'abord par la couverture que j'ai été attirée lorsque j'ai vu pour la première fois ce roman. Il faut dire qu'elle est magnifique ! Mais par la suite, le résumé m'a intriguée et c'est sans le moindre doute que je me suis plongée dans ma lecture.

Il est rare que je commence par là mais ce qui m'a tout d'abord charmée avec ce roman, c'est son ambiance. Une ambiance à l'image de la couverture du livre entre mystère et magie avec quelque chose de très feutré et d'immensité splendide. Une ambiance comme je les aime et qui envoûte du début à la fois pour le plus grand bonheur.

Dans ce roman, au-delà de l'ambiance, nous découvrons un personnage, Louyse. Une adolescente à qui l'on pressent un destin exceptionnel mais qui ne ressemble en rien aux autres héroïnes des autres romans du genre. Ici, l'héroïne est condamnée à une malédiction de laquelle elle va devoir se défaire et si elle possède des pouvoirs exceptionnels cela la perd plus qu'autre chose.

Si cette histoire est pleine de magie et de fantastique, son point fort va être dans l'émancipation de Louyse qui va grandir dans son combat contre la malédiction et pour sauver les gens qu'elle aime tout en restant une adolescente comme les autres, avide d'une vie comme ses camarades. Car malgré son combat, Louyse continue d'être étudiante et c'est en cela qu'elle est touchante.

Au long de ce roman, Louyse va beaucoup apprendre autant sur le monde qui l'entoure que sur elle-même et c'est là le point principal du roman mais ce que j'ai également beaucoup apprécié, c'est avoir de temps à autres le point de vue du démon sur l'évolution de la situation. Car ce point de vue propose un regard différent qui fait du bien.

Ce roman est le premier de l'auteure et pour un premier roman je dois dire bravo. L'auteure sait nous entraîner avec elle dans l'univers qu'elle nous propose sans que l'on ne puisse s'en détacher. Elle sait nous faire aimer son héroïne et malgré quelques longueurs nous proposer un roman plein d'émotion et de force tout à fait passionnant.

En conclusion...


Voici un roman que j'attendais de pouvoir lire depuis sa sortie et que j'ai eu envie de commencer à peine après l'avoir eu en ma possession. Voici un roman qui a su me plonger dans un univers qui m'a totalement envoûtée et qui a su me faire aimer un personnage que j'ai eu peine à quitter à la fin de ma lecture. Voici un roman qui devrait plaire aux amateurs du genre magique.
Le prochain volet de la série sortira dans quelques semaines mais je ne vous en dis pas plus car quelque chose d'énorme se prépare pour moi pour l'occasion.

mercredi 17 janvier 2018

Philomène et les siens - Florence Roche



Infos sur le livre

éditions : Calmann-Lévy
date de publication : 17-01-2018
pages : 583
prix : 22,90€

Résumé éditeur


Avant la Grande Guerre, en Velay, Philomène Dolmazon vit chez son père, un cultivateur prospère, avec son mari et ses deux garçons. Elle est contrariée quand elle voit revenir son frère du régiment avec une femme épousée à Paris et des jumeaux en bas âge. Sarah, la nouvelle venue, originaire de Pologne, peine à se faire accepter, d’autant plus qu’elle est de confession israélite. Mais les préventions tombent lorsqu’elle annonce qu’elle fera baptiser ses enfants et se convertira. Néanmoins, la personnalité de Sarah ne correspond pas à ce que l’on apprend de son histoire. Sarah est riche, très riche, au point d’aider les Dolmazon à financer leurs projets d’agrandissement de l’exploitation familiale. D’où vient son argent ? Alors que la guerre éclate et que les hommes partent au front, Philomène est loin de se douter que le destin la laissera seule face à de terribles révélations…

Pourquoi ce livre ?


Merci aux éditions Calmann-Lévy grâce auxquelles j'ai pu découvrir ce nouveau roman d'une auteure incontournable du blog et que j'attendais avec impatience.

De quoi est-il question ?


Philomène n'est qu'une adolescente, au début des années 1900, lorsqu'elle tombe amoureuse de Tristan, un garçon embauché par son père pour aider à la ferme. Elle est la cadette au sein d'une famille déjà trop tôt ravagée par le malheur lorsque son frère aîné a été tué lors d'une fête de village qui a mal tourné. Sous l'emprise d'un père fortement rattaché à sa terre et à la religion, Philomène perdra ce premier amour, le premier d'une longue succession de malheurs.

C'est sans amour qu'elle donne naissance à ses deux premiers garçons et une dizaine d'années plus tard qu'elle donnera toute son affection à l'épouse de son frère revenu de la capitale. Une épouse qui cache un noir secret qui ne sera pas pour attendrir les gens du village. Mais la Grande Guerre est là et les hommes doivent partir sur le front, les familles sont décimées.

Et alors que la vie tentera de reprendre ses droits, ce seront les évolutions d'une société meurtrie qui apporteront à leur manière leur lot de malheurs et de grands bouleversements. Des bouleversements qui mettront à mal les certitudes de Philomène jusqu'à ce que l'horreur de la Seconde Guerre frappe une nouvelle fois aux portes...

Du côté de la forme...


Vous le savez, il y a certains auteurs comme Florence Roche dont un nouveau roman ne peut pas sortir sans que je me jette immédiatement dessus. Moi qui, je dois le dire, était un peu en manque de littérature terroir, ce livre est arrivé à point nommé.

La première chose qui m'a frappée avec ce roman, c'est son épaisseur. 580 pages quand même ! Et je dois dire que je me suis demandée ce que l'auteure pourrait bien nous raconter pendant tout ce temps. La réponse est simple. Ce que l'auteure nous raconte c'est une splendide et exceptionnelle histoire de femme au sein d'une famille ravagée par la seconde moitié du XXème siècle.

Comme le titre de ce roman l'indique si bien, nous allons suivre ici l'histoire de Philomène durant une bonne partie de sa vie. Ainsi, l'auteure nous montre comment cette femme courageuse, à l'image de tant de femmes de son temps, furent confrontées aux épreuves des deux guerres du siècle dernier mais aussi à toutes les innovations et à toutes les évolutions de mentalité dans un monde devenu incontrôlable.

Mais l'histoire de Philomène ne serait que bien peu de chose sans l'histoire de tous ceux qui gravitent autour d'elle au fil de ce roman et qui font son histoire, qui font ses doutes, qui vont ses peurs mais qui font aussi parfois ses joies et ses espoirs. Impossible de les citer tous ne serait-ce que pour ne pas vous dévoiler l'histoire mais quelles forces que ces personnages !

Ce roman est un roman historique retraçant avec brio toute une période à la fois si proche et si loin de nous aujourd'hui. C'est sans détour que l'auteure nous confronte avec exactitude à ce que fut la guerre des tranchées, à ce que fut l'entre-deux guerre et à ce que furent plus tard les camps de concentration. A travers l'histoire d'une famille, elle nous confronte aux drames qui touchèrent chaque famille à une époque.

L'auteure nous présente également avec beaucoup de finesse toute la complexité des mentalité d'une époque. Des mentalités avides de changement et d'évolution mais aussi des mentalités très ancrées dans des traditions jugées parfois obsolètes mais trop souvent comme étant les seules connues. Philomène est au coeur de tout ça et en cela elle m'a tantôt touchée tantôt agacée par un égoïsme que l'on comprend toutefois.

Et puis, ce roman est aussi un roman qui parle d'amour, d'amour sous toutes ses formes : une mère pour ses enfants, des enfants pour leur mère, une femme pour son fiancé perdu, un garçon pour une femme plus âgée que lui, une femme pour une autre femme et j'en passe... Des amoures fortes à l'encontre des mariages arrangés qui volent en éclat les uns après les autres.

Le style de Florence Roche, je vous en ai déjà parlé, c'est un style à la fois profond et plein de bienveillance où l'auteure sait de quoi elle parle et nous transporte avec elle. Elle sait nous faire aimer ses personnages tout en les laissant humains et bien loin de la perfection. Elle sait nous faire éprouver mille émotions et nous faire réfléchir sur nous-mêmes et nos propres mentalités. Bravo !

En conclusion...


Il est des romans comme ça pour lesquels je ne peux pas moins en dire que ce que je viens de faire. Des romans qui frappent, qui interrogent et qui finalement trouvent leur sens au fil des pages et grâce à des personnages qui nous remuent. Ce roman fait partie de ceux dont on ressort un peu différent et qui mettent des frissons rien qu'à y repenser. Si vous n'avez jamais lu de roman de cette auteure ou dans ce genre-là, foncez !
Pour moi, ce roman est tout simplement un coup de coeur.

mardi 16 janvier 2018

Juliette à San Francisco - Rose-Line Brasset



Infos sur le livre

éditions : Kennes
date de publication : 27-09-2017
pages : 272
prix : 12,90€

Résumé éditeur


Juliette part pour San Francisco! Elle et sa mère sont invitées au mariage d’une lointaine cousine. Mais bien des mystères entourent ce séjour à San Francisco. Notre amie décide donc d’entreprendre une enquête avec ses amis avant son départ. De fil en aiguille, elle commencera à se poser de nombreuses questions sur… son père. Dans ce nouvel épisode, Juliette vivra une pléiade d’émotions. Tout en faisant la visite d’endroits fabuleux avec son petit-cousin, notre amie continuera ses recherches sur celui qu’elle n’a jamais connu. Une nouvelle histoire riche en émotions!

Pourquoi ce livre ?


Merci aux éditions Kennes grâce auxquelles j'ai pu découvrir ce nouveau volet d'une série que j'affectionne tout particulièrement.

De quoi est-il question ?


Lorsque Juliette rentre du collège, elle découvre sa mère dans les bras d'un homme. Pour l'adolescente habituée à vivre en totale osmose avec sa maman, c'est un coup de masse. Pourquoi celle-ci aurait-elle besoin d'être amoureuse ? Sa fille ne lui suffit donc plus ? D'autant que cette situation renvoie Juliette à l'absence de son père dont elle ignore tout jusqu'au nom.

Aidée de ses fidèles amis Gino et Gina, Juliette va partir en quête de son histoire, en quête de l'identité de cet homme qui, elle s'en rend compte aujourd'hui, manque terriblement dans sa vie. Les premiers indices lui indiquent que certaines réponses pourraient se trouver à San Francisco. Et voilà que, justement, un petit voyage s'y profile pour se rendre au mariage d'une cousine de sa mère.

Pour l'adolescente, voilà enfin l'occasion rêvée d'en savoir un peu plus long sur sa famille tout en découvrant une grande ville américaine, souvenir de son voyage à New-York. Mais Marianne, sa mère, ne semble pas du tout décidée à dévoiler ce pan de son passé. Juliette devra une nouvelle fois faire preuve d'ingéniosité pour se sortir de cette nouvelle situation.

Du côté de la forme...


Je vous en ai déjà parlé à plusieurs reprises, c'est série fait partie de mes séries chouchoutes chez Kennes. Aussi, lorsque j'ai que le nouveau volet des aventures de Juliette était annoncé, je n'ai pas hésité une seconde et je dois dire que j'ai bien fait.

Nous étions habitués à voir notre Juliette parcourir le monde avec sa maman en visite dans les plus belles villes : New-York, Rose, Paris... L'idée de la voir parcourir San Francisco m'inspirait donc au plus au point, moi qui ai découvert cette ville toute jeune à travers la fameuse série Charmed. Y retourner avec Juliette était donc pour moi une aubaine.

Mais cette fois, l'auteure a fait le choix d'innover un peu dans les aventures de son héroïne et lui offrant une histoire plus personnelle, moins superficielle et surtout plus énigmatiques. Une histoire n'ayant d'autre but que de répondre aux lecteurs à des questions qu'ils se seront parfois posé depuis le début de la série : où est le père de Juliette.

Ainsi, dans ce roman, Juliette est amenée à grandir mais surtout à en savoir plus sur elle-même en se posant des questions bien différentes de celles auxquelles elle nous avait habitués. Les questions de shopping et de nourriture sont bien loin, quoique bien un peu là quand même, derrière cette souffrance qui ronge l'adolescente de vouloir savoir d'où elle vient.

Le lecteur va donc être invité à visiter San Francisco et notamment Alcatraz mais aussi à en apprendre un peu plus sur l'histoire de Marianne ce qui ne manque pas d'avoir quelque chose de très touchant. L'auteure casse son rythme de croisière pour faire réfléchir les lecteurs sur le ressenti des adolescentes en quêtes de réponses et elle y parvient très bien.

C'est avec un immense plaisir que j'ai retrouvé le style de l'auteure qui sait si bien décrire les grandes villes du monde à travers le regard de l'adolescence, qui sait si bien dire les sentiments d'une ado, qui sait si bien ici jouer avec le suspens de l'histoire de Marianne, qui sait poser les vraies questions et y répondre avec beaucoup de finesse.

En conclusion...


Voici un roman que j'attendais de pouvoir lire avec impatience et dans lequel je me suis plongée avec beaucoup de délectation. C'est avec plaisir que j'ai retrouvé Juliette dans une nouvelle ville et c'est avec encore plus de plaisir que je l'ai retrouvée au sein de questionnements beaucoup plus profonds et touchants que ce à quoi elle nous avait habitués. Une très belle suite de série à découvrir.
Vivement la prochaine aventure de Juliette dans une nouvelle ville !