jeudi 19 octobre 2017

Les souffleurs de rêves - Mireille Pluchard



Infos sur le livre

éditions : Presses de la cité
date de publication : 05-10-2017
pages : 457
prix : 21€

Résumé éditeur


Dans les Cévennes, la lignée des Vilette, gentilshommes verriers, va-t-elle s'éteindre avec Elias, dernier du nom ? Une descendance inespérée scelle l'avenir de toute une dynastie et attise les rivalités de clans... Au XVIIe siècle, en Cévennes, la lignée des Vilette, gentilshommes-verriers, va-t-elle s'éteindre faute d'héritier ? Elias de Vilette, dernier du nom, après la mort de son épouse, est face à un choix cornélien. Il vient d'être père d'un petit François, fruit de ses amours avec une servante. Légitimer ce bâtard serait enfreindre les strictes règles de la corporation. Mais un remariage tardif et inespéré avec une jeune noble bien dotée sera couronné par la naissance d'un fils. Légitime cette fois. Pourtant, le talent et la vertu de François vont bouleverser les certitudes d'Elias et sceller l'avenir de toute une dynastie... 

Pourquoi ce livre ?


Merci aux Presses de la cité grâce auxquelles j'ai pu découvrir ce nouveau roman d'une auteure que je suis avec beaucoup de plaisir et dont j'apprécie beaucoup le travail.

De quoi est-il question ?


Nous voici au 17ème siècle, au coeur des Cévennes. Elias de Vilette est le dernier héritier des gentilshommes-verriers et craint de voir l'affaire familiale disparaître. Il faut dire que de sa première union, avant que son épouse ne meurt, l'homme n'a eu que deux filles. Son seul fils, il le doit à une aventure hors mariage.

Ce fils, Elias a fait le choix de le reconnaître. Et même si l'enfant ne devra pas savoir qui est son père, son père lui veillera à ce que son enfant ne manque de rien et bénéficie d'une bonne éducation. Une éducation dont il compte également faire bénéficier ses filles. Mais la situation familiale n'est pas pour plaire à tout le monde, notamment à Rachel, la fille aînée de la famille.

Les années passent et la vie tente de garder ses droits malgré une réalité historique sévère entre guerres de rois, guerres de religions et misère des petites gens. Tendis que Rachel tente de conserver les droits sur sa famille, le jeune François grandit dans l'envie de réaliser ses rêves. Au coeur de tout ça, des romances ne tarderont pas à surgir...

Du côté de la forme...


Chaque année, vous parler du nouveau roman de Mireille Pluchard est devenu un passage obligé dans la vie du blog et chaque année c'est avec le même plaisir que je m'y attache. Lorsque j'ai vu le résumé de ce roman je n'ai donc pas hésité bien longtemps et une fois de plus ce fut un superbe moment.

Dans son nouveau roman, l'auteure nous plonge donc au coeur du 17ème siècle et ça, ça mérite d'être noté. En effet, dans la littérature régionale, il est plutôt rare de se retrouver dans cette part de l'Histoire pourtant très intéressante. Je l'avoue, je ne suis pas experte de ce siècle. Ainsi, au fil des pages, j'ai appris beaucoup sur les moeurs de ce temps.

Le début de ce roman m'a, je dois dire, assez perturbée avec une longue mise en place de la situation familiale et des liens entre ses membres. La première épouse, la maîtresse, la seconde épouse et au milieu de tout ça les enfants... Pas toujours simple de suivre mais très représentatif d'une époque où la famille n'était pas la même qu'aujourd'hui.

Concernant l'époque, justement, on sent que l'auteure connaît son sujet et qu'elle prend beaucoup de plaisir à nous offrir une plongée dans ce siècle entre zones de conforts et axes moins connus. Ainsi, il est prenant de retrouver le contexte des guerres de religion que l'on connaît bien et intéressant de découvrir les guerres de rois dont nous ne savons finalement pas grand-chose.

Et puis, dans ce roman, nous allons donc découvrir l'histoire de cette famille, ses relations parfois complexes, ses difficultés au quotidien et son besoin de vivre. Peu à peu, l'auteure va nous faire entrer dans leur intimité et nous faire découvrir leurs sentiments qui deviendront ceux du lecteur. Mention spéciale à Rachel qui saura se démarquée au sein d'une société très patriarcale.

C'est une nouvelle fois avec un immense plaisir que j'ai retrouvé l'écriture de Mireille Pluchard qui sait nous enseigner l'Histoire à travers des histoires de famille très symboliques. Elle sait nous offrir des personnages touchants et forts qui savent nous faire voir le monde, leur monde. Elle sait nous faire sourire et pleurer. Elle sait nous embarquer.

En conclusion...


Voici un roman que j'étais très curieuse de pouvoir découvrir et avec lequel j'ai une nouvelle passé un délicieux moment plein de tendresse et d'apprentissage. Voici un roman purement de régionalisme historique et pourtant bien différent des autres romans du genre dont on peut avoir l'habitude. Voici un roman qui donne envie de se replonger dans ses cours d'Histoire.
Si vous ne connaissez pas encore les romans de Mireille Pluchard, je ne peux que vous inviter à aller découvrir.

1 commentaire:

  1. Malheureusement, c'est un peu trop régional et classique pour moi...

    RépondreSupprimer