samedi 2 août 2014

Wonder - R.J Palacio




« Je m’appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c'est sans doute pire. »  
August Pullman voudrait être un garçon de dix ans ordinaire. Il fait des trucs ordinaires. Il mange des glaces. Il joue sur sa DS. Il fait du vélo. Mais Auggie est loin d’être ordinaire. Lorsqu'un enfant ordinaire entre dans un square, les autres enfants ordinaires ne s'enfuient pas en hurlant. Quand un enfant est normal, les gens ne le fixent pas partout où il va. Né avec une malformation faciale, Auggie n’est jamais allé à l’école. À présent, pour la première fois, il va être envoyé dans un vrai collège… Pourra-t-il convaincre les élèves qu’il est comme eux, malgré tout ?RJ Palacio vit à New-York où elle travaille comme graphiste dans l'édition. Wonder est son premier roman.


August pourrait être un enfant parmi tant d'autres avec ses passions et son caractère bien à lui. Mais August est né avec une "malformation faciale" qui le fait passer pour un monstre auprès des autres enfants. August n'est jamais allé à l'école mais cette année, pour l'entrée en sixième, ses parents voudraient qu'il aille au collège. L'occasion pour August de découvrir un monde qu'il cherche à fuir, un monde où il devra encaissé la cruauté des uns, l'amitié des autres...

Je n'aurais sans doute jamais acheté ce roman si je n'en avais pas lu de nombreuses chroniques sur la blogo. Sa sortie en poche m'a convaincue de me le procurer et c'est enchantée que je ressors de cette lecture.

Au début du roman, c'est August qui prend la parole. Nous découvrons alors un jeune garçon victime d'une maladie génétique qui lui impose une malformation au niveau du visage. August sait voir ceux qui ont peur de lui et ceux qui ont un moment de recul lorsqu'ils le voient. Mais cette année, August doit entrer en sixième. Finie l'école à la maison avec maman, August va devoir se confronter à la réalité du collège.
Dès le premier jour, August va alors être confronté aux autres élèves qui ne semblent pas du tout prêt à accueillir leur nouveau camarade même si certains élèves finiront bien par se détacher du lot...

Et puis, d'autres points de vue entre en scène ce qui permet d'envisager certaines situation autrement mais ce qui permet également de voir les doutes et les questionnements des autres personnages ce qui est à la fois très intéressant du point de vue de la narration mais également par rapport au ressenti que le lecteur peur avoir au fil du roman.

Voici un roman qui aborde un thème relativement connu : l'entrée en sixième. Une étape qui n'est jamais facile pour les pré-adolescents qui doivent alors quitter le "confortable cocon" de l'école primaire pour entrer au collège. Ce thème en soi est déjà très intéressant à traiter mais ici, l'auteure prend le parti d'offrir un roman différent où le jeune héros de l'histoire fuit les autres enfants à cause d'une maladie génétique à cause de laquelle il a hérité d'un visage qui effraie ceux qu'il croise. Voilà une difficulté de plus à gérer pour August qui, de plus, n'a jamais été scolarisé.

Voici un roman qualifié comme roman pour la jeunesse mais, comme tout bon roman pour la jeunesse, chacun devrait le lire et s'en inspirer sur sa propre vie et son propre comportement face à ceux que l'on juge comme différents de nous.
Je me suis très vite attachée à August. J'ai pleuré avec lui et je me suis réjouis face à ses victoires sur le monde et sur sa différence. Pour autant, j'ai eu beaucoup d'affection pour les autres personnages qui ont su me toucher d'une manière ou d'une autre.

J'ai bien accroché au style de l'auteure qui sait imposer des rebondissement au sein de son roman afin de surprendre son lecteur et d'éviter la monotonie. Par ailleurs, j'ai apprécier les références choisies tel tout un passage où il est question de La mélodie du bonheur et de passages de film que j'ai aimé reconnaître. (un film que j'adore d'ailleurs)

Ce roman est loin d'être manichéen : les "gentils" ne sont pas toujours sans défauts et les "méchants" ne sont pas toujours des monstres que l'on a envie de gifler. Ce roman nous présente la vie d'une classe telle que cela pourrait se produire dans la réalité et c'est cela aussi qui fait réfléchir. Le lecteur peut alors honnêtement se poser la question : "comment moi j'aurais réagi ?"

En bref, voici un roman que j'ai adoré et qui pose pas mal de question sur notre rapport au monde et sur notre rapport aux autres tout en nous offrant une belle histoire comme on les aime avec des personnages que l'on a du mal à quitter à la fin du livre.
Un roman qu'il faut absolument avoir lu ! Le coup de coeur n'est pas passé loin !

2 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas, mais tu m'as convaincue!

    RépondreSupprimer
  2. Ta chronique est vraiment très convaincante : je note :)

    RépondreSupprimer