mercredi 3 août 2016

Le temps des aubépines - Marie de Palet



Infos sur le livre

éditions : De Borée
date de publication : 19-05-2016
pages : 389
prix : 20,50€

Résumé éditeur


Orpheline depuis sa plus tendre enfance, Sylvie vit chez les Verneuil, de lointains cousins de sa mère. Elle a grandi tant bien que mal, préposée aux tâches les plus ingrates, sous le joug de la rude et autoritaire Amélie. Cette dernière a promis de l'élever comme sa propre fille, mais la jeune femme se demande si sa cousine l'a vraiment recueillie par charité. D'autant que, maintenant que Sylvie est en âge de se marier, Amélie semble avoir des plans bien précis quant à son avenir.

Pourquoi ce livre ?


Merci aux éditions De Borée grâce auxquelles j'ai pu découvrir ce roman qui m'avait beaucoup tentée sur le programme de la maison d'édition et qui m'a permis de retrouver la plume de l'auteur que j'avais beaucoup apprécié avec son précédent roman.

De quoi est-il question ?


Sylvie n'était qu'une toute petite fille lorsqu'elle est devenue orpheline et lorsqu'une cousine de sa mère l'a accueillie chez elle pour l'élever comme sa propre fille. Reléguée aux tâches les plus dures, elle ne doit son bonheur qu'à ses cousines avec lesquelles elle passe de superbes moment et qu'elle considère comme des soeurs. Alors Sylvie grandit dans un bonheur relatif.

Pourtant, quelque chose se trame autour de la jeune fille qui, à sa majorité, doit hériter de la maison de ses parents. Mélie, celle qui l'a recueillie soit-disant par charité, a déjà prévu tout l'avenir de la jeune fille et notamment son mariage avec son fils. Mélie a d'ailleurs tout prévu pour chacun de ses enfants, sûre de son bon droit et de sa toute puissance sur la famille.

Mais la première guerre mondiale est là et avec là les épreuves, les douleurs et les peines. Face à de tels bouleversements, tout pourrait bien changer au sein du village d'autant qu'un secret jalousement garder s'apprête à refaire surface...

Du côté de la forme...


Ayant beaucoup apprécié le dernier roman de Marie de Palet, c'est sans hésiter que je me suis plonger dans celui-ci avec un résumé très tentant. Après lecture, je dirais que mon ressenti suite à cette lecture est encore meilleure qu'avec le précédent roman de l'auteur.

Tout commence quelques années avant la première guerre mondiale. Une période encore emplie d'insouciance et dans laquelle il est difficile de se plonge lorsque l'on sait ce qui va suivre. Pourtant, par le cadre qu'elle nous offre, l'auteur parvient à attirer notre attention sur l'histoire de Sylvie que je n'ai pas tardé à voir comme une sorte de Cendrillon un peu mieux lotie.

Le point fort de l'auteur dans ce roman est de ne pas se cantonner à un seul secret. Bien au contraire. Chaque secret va en entraîner un autre et le lecteur n'aura finalement toutes les réponses qu'à la toute fin du roman. L'auteur exploite alors avec brio le thème du secret de famille et nous laisse nous interroger sur le pouvoir de certaines personnes.

Ce roman est aussi à certains égards un roman sur l'émancipation des femmes et notamment sur la question du mariage : une fille peut-elle épouser l'homme qu'elle aime contre l'avis de sa famille ? Une fille peut-elle gérer ses propres biens sans avoir besoin de rendre des comptes ? La question n'était pas inutile à l'époque et, pour cette raison, j'ai beaucoup admiré le courage de Sylvie dans cette histoire.

L'auteur mêle habilement le roman de terroir, le secret de famille et le roman historique avec la guerre et ses conséquences en toile de fond. Les personnages sont bien construits et bénéficient d'une belle profondeur tendis que le lecteur est embarqué du côté de Mende avec l'envie de connaître le fin mot de l'histoire de Sylvie.

En conclusion...


Voici un roman que je suis ravie d'avoir eu l'opportunité de lire et que j'ai découvert avec le plus grand plaisir en me plongeant dans un secret de famille comme je les aime. La toile de fond historique est exploitée juste ce qu'il faut et les personnages nous émeuvent et nous agacent durant cette histoire que je n'ai pu lâcher avant d'en savoir la fin.
J'espère pouvoir revoir très vite l'auteur sur un salon et vais attendre avec impatience son prochain roman.

1 commentaire:

  1. En tout cas, je trouve la couverture extrêmement poétique !

    RépondreSupprimer