vendredi 30 janvier 2015

Ceux de la plaine - Olivier Maison



Infos sur le livre

éditions : Kero
date de publication : 12-01-2015
pages : 234
prix : 15,90€

Résumé éditeur


Dans la plaine du Vaunard se croisent des personnages hauts en couleur, mais aussi taiseux, semblables à la campagne alentours, dure, contrastée, jalouse de ses secrets et de ses mystères. D'une plume sobre et magnifique, Olivier Maison nous offre un tableau de ce bout de terre, à la fois violent, poétique et crépusculaire.

Pourquoi ce livre ?

Merci aux éditions Kero pour l'envoi de ce livre dont je trouvais la couverture très belle et le résumé très tentant dans ces publications du mois de janvier.

De quoi est-il question ?

Nous voici dans une plaine, dans un petit village, où la vie est rythmée par les secrets de ses habitants et des personnages hauts en couleurs qui font la vie de ce village. Il y a les paysans, les enfants ou encore les gens de la mairie. Il y a ces couples qui s'aiment ou se déchirent, il y a ces événements, une bête, qui effraient les villageois et il y a aussi ces personnages qui font la vie d'un village : le maire ou encore le prêtre.

Un village, c'est un lieu où ces personnages hauts en couleurs se croisent et s'entrecroisent. se livrent des banalités et cachent leurs secrets, vivent ensemble et si éloignés les uns des autres à la fois... Un village c'est des tas de petites histoires ordinaires qui, à elles toutes, forment l'histoire d'une communauté unique et profondément ancrée dans une vie où chacun a sa place au nom de cette volonté de mener à bien une vie où tout le monde connaît tout le monde sans que ce ne soit vraiment le cas.

Du côté de la forme...

Vous le savez, je suis une amoureuse des romans de terroir. Du coup, la vie d'un village dans un roman contemporain se détachant un peu de cette littérature de terroir à proprement parler, cela m'intéressait beaucoup. Malheureusement, je n'ai été que moyennement convaincue par cette lecture et je dois dire que je le regrette.

Parlons tout d'abord de ce que j'ai aimé dans ce roman. Nous découvrons ici une multitude de personnages qui, a eux tous, font la vie d'un village que l'on va apprendre à connaître de l'intérieur. Du coup, nous découvrons ici une multitude de villageois hauts en couleurs qui, en apparence, ont une vie bien rangée mais qui, en vérité, cachent des secrets peut-être moins glorieux et des vies éloignées de ce qu'ils montrent aux autres. Ainsi, le véritable personnage du roman devient le village lui-même et les personnages à proprement parler n'en sont que les acteurs. Pour cela, je dis bravo à l'auteur.

Par ailleurs, j'ai beaucoup aimé le style utilisé qui est à la fois simple et profond, un style qui évolue en fonction des personnages que l'auteur met au devant de la scène. L'écriture est très agréable et j'ai aimé le fait que chaque chapitre nous fasse découvrir un nouveau personnage. En effet, c'est cette succession de petites histoires qui fait que ce roman devient addictif et nous fait éprouver un attachement profond pour le village, théâtre de ces histoires communes et singulières.

Malheureusement, ce qui fait l'intérêt et l'originalité de ce roman est aussi ce qui m'a un peu dérangée et a fait que ma lecture a été plutôt mitigée. En effet, j'ai eu du mal à me retrouver entre tous les personnages et j'aurais aimé que chacune des "petites" histoires des villageois soient plus fouillées et plus développées. Ici, chaque histoire promet de beau rebondissement mais semble s'arrêter avant même d'avoir commencé et je dois dire qu'avec cette lecture je m'attendais vraiment à autre chose.

En conclusion...

Voici un roman qui me tentait vraiment mais qui, au final, n'a pas ressemblé à ce à quoi je m'attendais. Malgré le style de l'auteur que j'ai beaucoup apprécié et l'idée d'un village devenant à la fois théâtre de l'action et personnage principal de l'ensemble, je me suis sentie un peu perdue au cours de cette lecture qui me fait ressortir de cette lecture plutôt mitigée. Dommage.
Je vous conseillerai simplement de découvrir ce roman pour vous faire votre propre opinion.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire