mercredi 30 septembre 2015

Written in the stars - Aisha Saeed



Infos sur le livre

éditions : Nancy Paulsen Books
date de publication : 24-03-2015
pages : 304
prix : 17,33€

Résumé éditeur


Naila’s conservative immigrant parents have always said the same thing: She may choose what to study, how to wear her hair, and what to be when she grows up—but they will choose her husband. Following their cultural tradition, they will plan an arranged marriage for her. And until then, dating—even friendship with a boy—is forbidden. When Naila breaks their rule by falling in love with Saif, her parents are livid. Convinced she has forgotten who she truly is, they travel to Pakistan to visit relatives and explore their roots. But Naila’s vacation turns into a nightmare when she learns that plans have changed—her parents have found her a husband and they want her to marry him, now! Despite her greatest efforts, Naila is aghast to find herself cut off from everything and everyone she once knew. Her only hope of escape is Saif . . . if he can find her before it’s too late.

Pourquoi ce livre ?


Attirée comme un aimant par la couverture de ce roman que je trouve absolument sublime, j'ai eu envie d'acquérir ce roman au résumé plutôt tentant et assez intrigant. Au début de l'été, je me suis donc décidée à me le commander via ma librairie fétiche pour les romans VO.

De quoi est-il question ?


Naila est américaine et vit aux Etats-Unis avec ses parents. Ses seules préoccupations sont ses études, ses amis et son petit ami, des préoccupations ordinaires d'adolescente. Mais un jour, les parents de Naila lui annonce qu'ils vont partir en vacance dans leur pays d'origine : le Pakistan. Un voyage que Naila est plutôt contente de faire pour découvrir "son" pays et des membres de sa famille.

Au début, Naila est plutôt contente de découvrir sa famille et son pays même si elle n'en comprend pas trop les coutumes mais très vite, la situation évolue. Les vacances vont tout d'abord se prolonger sans réelles explications et un jour, les parents de Naila vont annoncer à la jeune fille qu'elle va devoir se marier avec un homme du pays, un homme qu'elle connait à peine mais auquel elle est promise.

A partir de là, Naila n'aura de cesse de tout faire pour échapper à ce destin qu'on lui avait caché afin de retourner aux Etats-Unis, afin de reprendre sa vie là où elle l'avait laissé et afin, surtout de retrouver son petit ami qu'elle aime toujours et ne peut pas s'arrêter d'aimer au nom de l'honneur familial.

Du côté de la forme...


Vous le savez, je suis une grande amatrice de témoignages et le livre Jamais sans ma fille fait partie de ces livres qui m'ont beaucoup marquée. Du coup, je dois dire que j'étais plutôt curieuse de découvrir ce roman dont le décalage entre la beauté de la couverture et la dureté du thème m'intriguait.

Dès le début de ce roman, j'ai beaucoup aimé le personnage de Naila qui nous est présentée comme une adolescente "normale" dans son pays : les Etats-Unis. J'ai beaucoup aimé les premiers chapitres où nous la découvrons avec ses amis et avec son petit copain, ce début où elle n'a aucune autre préoccupation que celles des jeunes filles de son âge et qui lui laisse penser qu'elle est une jeune fille parmi tant d'autres.

J'ai ensuite beaucoup aimé découvrir le Pakistan et la manière dont Naila va le percevoir, la manière dont elle va s'intéresser aux coutumes de ce pays et tenter de les suivre malgré la difficulté que cela implique. Mais, surtout, j'ai adoré la manière dont l'auteure parvient à nous présenter deux images totalement différente du Pakistan, une image qui change au moment où Naila va comprendre qu'elle est prisonnière de ce pays. Nous passons d'une vision enchanteresse à une vision d'horreur et cela est très bien mené par l'auteur.

Ce roman nous présente également une question de société à la fois tabou et importante : la question des mariages arrangés. Cette question très dure mais qui, dans ce roman, ne sombre pas dans l'horreur que l'on peut retrouver dans certains témoignages et ça j'ai beaucoup aimé. Le mariage arrangé, bien que refusé par Naila, ne va pas pour autant contraindre la jeune fille au pire des enfers et cela apporte de l'humanité à ce genre de pratiques.

Le style de l'auteure est touchant et porteur du regard de Naila : le Pakistan est présenté comme le pays de la découverte, un pays onirique, tant que la question du mariage n'a pas été abordé et ce n'est qu'après cela que l'on ressent la moiteur et un aspect étouffant ce qui montre à quel point notre vision d'un monde peut changer en fonction de notre rôle dans ce monde. Par ailleurs, ce roman n'en reste pas moins une sorte de romance puisque c'est l'amour qui va donner à Naila la force de se battre.

En conclusion...


Voici un roman qui m'a attiré par l'objet-livre qu'il est et qui a fini de me convaincre par son résumé. J'ai bien fait de me laisser tomber car j'ai passé un très bon moment avec ce livre qui fait poser beaucoup de questions, qui touche beaucoup et qui permet de passer un très agréable moment de lecture. Si ce genre de sujet vous intéresse, je ne peux que vous conseiller ce roman.
Sauf erreur de ma part, il s'agit là du premier roman de l'auteure mais j'espère vivement que, dans l'avenir, il y en aura d'autres.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire