mardi 20 mars 2018

Parie est tout petit - Maïté Bernard



Infos sur le livre

éditions : Syros
date de publication : 01-02-2018
pages : 370
prix : 17,95€

Résumé éditeur


L'histoire d'amour que vous n'oublierez jamais, un roman qui répare et un hymne à Paris. Inès a 17 ans et un objectif : être admise à Sciences Po après le bac. Elle vient de trouver un job de femme de ménage chez les Brissac, dans le 7e arrondissement de Paris, mais elle n'avait pas prévu le coup de foudre intense entre elle et Gabin, le fils aîné de ses employeurs. " Paris est tout petit pour ceux qui s'aiment, comme nous, d'un aussi grand amour. " Cette phrase de Prévert devient leur credo. Inès et Gabin sont ensemble le soir de l'attentat du Bataclan, quand le pire se produit. Dès lors, leur histoire et la ville qui les entoure prennent d'autres couleurs, celles de l'après.

Pourquoi ce livre ?


Merci aux éditions Syros grâce auxquelles j'ai pu découvrir ce roman au sujet très fort d'une auteure que je n'avais encore jamais eu l'occasion de lire.

De quoi est-il question ?


Nous sommes à Paris, en 2015. Inès est lycéenne, passe le bac cette année et rêve d'intégrer Sciences Po l'année prochaine. Vivant seule avec sa mère dans une banlieue défavorisée, les deux femmes ont parfois du mal à joindre les deux bouts. Aussi, afin de rapporter un peu d'argent à la maison, Inès entre comme femme de ménage au service des Brissac.

Malgré la différence notable de niveaux de vies, la jeune fille parvient très vite à se faire accepter, notamment par le fils aîné de la famille : Gabin. Une petite discussion en allant promener le chien, un coup de main pour aller chercher des gâteaux, quelques échanges de points de vue sur quelques grands films ou quelques romans et les deux jeunes gens deviennent inséparable.

Alors, malgré les obstacles qui semblent se dresser contre eux, Inès et Gabin tombent très vite amoureux et Inès parvient à se faire accepter en tant qu'elle-même au sein de la famille. Un soir, Inès est invitée à passer la soirée chez Gabin tendis que la mère de ce dernier doit se rendre à un concert au coeur de Paris. Mais cette soirée est celle du 13 novembre 2015 et Paris s'apprête à basculer dans l'horreur...

Du côté de la forme...


Un nouveau roman traitant des attentats de Paris... Voilà qui m'intriguait tout en me mettant plutôt mal à l'aise car me replonger deux ans en arrière, voilà qui me déstabilisait pas mal. Et puis je me suis finalement laissée tenter et c'est bien plus que cela que j'ai découvert.

Dès le début de ce roman, l'auteure nous présente Inès, une adolescente à laquelle on se prend très vite d'affection et qui, pourtant, nous sort d'une zone de confort en la basculant dans un univers opposé au sien : celui de la richesse. Bien que fort réaliste, cette mise en place est dérangeante en ce qu'elle nous montre deux facettes opposées de Paris que nous voudrions parfois oublier.

Mais c'est avec beaucoup de finesse que l'auteur nous présente les problèmes de ces différences sociales : une phrase mal interprétée, une méconnaissance d'un sujet ou encore un simple vêtement. Trois fois rien mais des petites choses qui feront qu'Inès se sentira différente quoi qu'elle fasse, quoi qu'elle dise. L'auteur nous montre alors qu'il n'est pas besoin de développer de grandes idées pour faire réfléchir à ces sujets.

Peu à peu, ce roman va aussi basculer en belle histoire d'amour qui fait du bien au-delà des différences et qui présente les priorités des adolescents qui, bien souvent, laissent simplement leurs émotions parler. J'ai eu beaucoup de tendresse d'ailleurs pour les nombreuses différences citées durant le roman qui donnent envie de voir tous les films, de lire tous les romans.

Pourtant, ce roman est aussi un roman dramatique qui va basculer, à partir de la seconde moitié du roman, dans une réflexion de la vie après les attentats qui touchèrent le Bataclan et Paris en général le 13 novembre 2015. Et si l'horreur est présentée ce sont aussi les conséquences de ces massacres dont l'auteur nous parle en démontrant combien ces événements changèrent des vies.

Avec ce roman j'ai découvert une auteur et je dois dire que j'ai fait une découverte très agréable avec une plume à la fois sensible et forte qui ne devient pas moralisatrice et laisse le lecteur se mettre à la place de chacun des personnages. D'ailleurs, sans trop en dire, la fin du roman elle-même n'est pas une réponse mais simplement un beau message d'émancipation et d'espoir.

En conclusion...


Voici un roman que j'étais plutôt curieuse de découvrir et avec lequel j'ai passé un agréable moment même si, peut-être, il arrive un peu trop tard par rapport à ce qui y est décrit. Ici, il nous replonge dans une période trouble. Et si cette sombre soirée ne doit pas être oubliée, peut-être la littérature devrait-elle commencer à parler de l'après plus que de l'événement lui-même et sa suite proche.
Ce roman m'a en tout cas donné envie de découvrir d'autres romans de l'auteure à l'occasion.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire