jeudi 26 mars 2020

Rouge - Pascaline Nolot



Infos sur le livre

éditions : Gulfstream
date de publication : 16-04-2020
pages : 312
prix : 17€

Résumé éditeur

• Un récit où le merveilleux se mêle à l'horreur et où l'innocence se dilue implacablement dans le sang. • Un conte sensible, sombre et envoûtant qui ne cherche à épargner personne, et surtout pas son lecteur.• Évolution de la ligne graphique de la collection " Électrogène " Accroché au versant du mont Gris et cerné par Bois Sombre se trouve Malombre, hameau battu par les vents et la complainte des loups. C'est là que survit Rouge, rejetée à cause d'une particularité physique. Rares sont ceux qui, comme le père François, éprouvent de la compassion à son égard. Car on raconte qu'il ne faut en aucun cas toucher la jeune fille sous peine de finir comme elle : marqué par le Mal. Lorsque survient son premier sang, les villageois sont soulagés de la voir partir, conformément au pacte maudit qui pèse sur eux. Comme tant d'autres jeunes filles de Malombre avant elle, celle que tous surnomment la Cramoisie doit s'engager dans les bois afin d'y rejoindre l'inquiétante Grand-Mère. Est-ce son salut ou bien un sort pire que la mort qui attend Rouge ? Nul ne s'en préoccupe et nul ne le sait, car aucune bannie n'est jamais re venue...

Pourquoi ce livre ?

C'est lors du dernier salon de Montreuil que j'ai été attirée par ce roman à la couverture splandide et au résumé plus que tentant, l'occasion aussi de découvrir une nouvelle autrice.

De quoi est-il question ?

Rejetée dès sa naissance par son père et par les habitants du hameau de Malombre qui croient dur comme fer aux malédictions, la vie de Rouge est une épreuve quotidienne. Née avec la moitié du visage couleur de sang, chacun craint de la toucher et le fait même de lui parler dégoûte la plupart des villageois, si ce n'est Liénor, le seul ami de la jeune fille.

Alors, lorsque les premiers sangs de Rouge survienne, c'est avec joie que les habitants la chassent chez la Grand-Mère, une sorcière avec laquelle un pacte aurait été conclu bien des années plus tôt, un pacte imposant à chaque famille de faire don de sa première fille à l'heure des premiers sangs. Rejetée une fois de plus et, pire, par ceux en qui elle avait encore confiance, Rouge part dans la forêt. 

En quête de la maison de la Grand-Mère, Rouge sera confrontée à sa naïveté et à sa bonté naturelle et devra apprendre à se battre pour espérer survivre. Mais surtout, Rouge devra bientôt faire face à son histoire et à son passé pour découvrir l'histoire de sa mère, une histoire liée à la sienne et à celle de tout le village. Une histoire bien plus terrible que tout ce qu'elle avait pu imaginer.

Du côté de la forme...

Gulfstream fait partie des éditeurs dont les publications ne m'ont, jusqu'à présent, jamais déçue. Avec un roman aussi prometteur que cette avant-première, je n'avais donc pas beaucoup de doutes mais je n'aurais pu prévoir de passer un si bon moment.

Dès les premières pages, Rouge est une jeune fille qui apparaît au lecteur comme très attachante. Sa particularité, c'est ce que l'on nommerait aujourd'hui une "tâche de vin" qui lui dévore la moitié du visage. Une raison amplement suffisante pour une époque moyennâgeuse faite de croyances et de légendes pour la voir comme fille du démon. Un cadre planté avec brio qui déjà joue avec les codes.

Car ce roman nous plonge dans une ambiance étrange tournant autour de la religion et des légendes qui poussent tout un village à juger. Une belle manière pour l'autrice de dénoncer ces croyances tout en offrant plus loin dans le roman une vraie part fantastique donnant raison aux gens du village. Une manière de mêler deux avec intelligence et entraînant le lecteur dans un univers bien à part.

Par la part fantastique qui va peu à peu transparaître pour devenir omniprésente, il va être question pour Rouge de découvrir l'histoire de sa mère, de quoi mêler à l'intrigue la question du secret de famille. Un secret déroutant et terrifiant que je n'avais pas vu venir et qui n'est pas sans faire réfléchir à bien des horreurs. Quand à l'épilogue... l'autrice m'a vraiment eue !

Mais étrangement, si ce roman mêle fable et vie d'un village, fantasme et fantastique, croyances et vraie magie, l'ensemble n'est pas sans faire écho à notre monde actuel. Car comment, face à l'horreur que vit Rouge, ne pas penser aux question d'intégration et de harcèlement, de rejet pour une différence et d'amitié sans faille toujours remise en question en cas de coups durs...

Je n'avais encore jamais eu l'occasion de découvrir la plume de l'autrice et au-delà d'un style totalement addictif, c'est un style intelligent que j'ai pu découvrir. La description et l'empathie sont au coeur de tout. L'angoisse, la colère, la peur et la haine... tout est décuplé dans le coeur du lecteur qui, dans le même temps, en frappé par tant de véracité.

En conclusion... 

Voici un roman que j'avais plus que hâte de découvrir et qui a su me plonger dans un monde étrange reprenant à la fois les codes du fantastiques et à la fois les codes des croyances absurdes de village, un délicieux mélange qui fonctionne grâce à des personnages forts qui ne laissent pas indemnes. Un roman particulièrement addictif et intelligent qui sait surprendre jusqu'à la dernière ligne.
Je ne vais pas manquer dès à présent d'aller rechercher d'autres romans de l'autrice et vous invite dès que possible à vous plonger dans celui-ci qui est pour moi un énorme coup de coeur. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire