mardi 5 février 2019

Inexorable - Claire Favan



Infos sur le livre

éditions : Robert Laffont
date de publication : 11-10-2018
pages : 384
prix : 20€

Résumé éditeur

Vous ne rentrez pas dans le moule ? Ils sauront vous broyer.Inexorables, les conséquences des mauvais choix d'un père. Inexorable, le combat d'une mère pour protéger son fils. Inexorable, le soupçon qui vous désigne comme l'éternel coupable. Inexorable, la volonté de briser enfin l'engrenage... Ils graissent les rouages de la société avec les larmes de nos enfants. 

Pourquoi ce livre ?

Depuis sa sortie, ce roman me tentait. Pour Noël, il est arrivé dans ma pal et là, pour différentes raisons, j'ai eu envie, enfin de l'en sortir.

De quoi est-il question ?

Le jeune Milo n'a que 4 ans lorsqu'une nuit il assiste, impuissant et terrorisé, à l'arrestation sans ménagement de son voyou de père. Lui qui portait un amour sans faille et inconditionnel à ce père pourtant trop souvent absent sent alors monter en lui une colère qu'il n'est plus capable de maîtriser et qui surgit auprès de sa mère, de ses camarades et de quiconque le contrarie.

Alexandra, impuissante, se sent alors très vite incapable d'aider son enfant qu'elle voit sombrer sans comprendre, pour qui elle est régulièrement convoquée à l'école. Quant à Milo, il devient très vite le coupable idéal pour les adultes et pour ses camarades d'école. Nul besoin de chercher un responsable à une bagarre ou à un accident si Milo est là.

Alors, parce qu'il est quoi qu'il arrive tenu pour responsable, Milo ne fait plus d'effort et les moindres sources d'espoir sont très vite réduites à néant. Parce que dès lors, Milo est et restera catalogué comme voyou, comme agressif, comme menteur peu importe qu'il dise la vérité ou qu'il n'ait rien à se repprocher...

Du côté de la forme...

Claire Favan fait partie de ces auteurs que j'aime suivre et dont je commence toujours un nouveau roman avec le plus vif intérêt. Ce titre-ci m'intriguait tout particulièrement même si, face au résumé, je ne savais trop à quoi m'attendre en vérité.
Tout commence par un drame familial comme il peut y en avoir tant d'autres chaque jour : un homme est arrêté par la police. Un homme sans scrupule et trompant sa femme mais qu'est-ce qu'un enfant de 4 ans peut-il comprendre de cela ? Milo devient alors ce symbôle des enfants confrontés à un monde qui n'est pas le leur.

De fait, l'enfance du petit garçon va être brisée et une sourde colère va grandir en lui, une colère bien compréhensible mais qui va déterminer tout l'avenir de l'enfant. D'autant que le monde gravitant autour de lui ne va rien arranger, bien au contraire. Car entre une mère rejetant l'idée d'un psychologue, un personnel éducatif aveugle et des camarades en profitant bien, plus rien de va.

Ce roman devient alors subtilement un roman sur la culpabilité, une culpabilité partagée mais bien réel. Car au sein de cette histoire, nul n'est totalement coupable, nul n'est totalement innocent. Ni l'enfant, ni les maîtresses, ni la mère, ni même finalement le père. Et parce que nul n'est vraiment innocent, un puzzle va peu à peu se former pour dénoncer la catégorisation d'un être.

Mais nous sommes avec Claire Favan, maîtresse dans l'art du polar, et toute cette part sociétale est nourrie en seconde partie de roman par une intrigue en bonne et due forme : une jeune femme disparaît et Milo, maintenant adulte, semble être le coupable tout désigné. De quoi alimenter une montée de l'angoisse pour le lecteur qui aura à coeur de tout démêler pour une fin frappante.

C'est avec un plaisir évident que j'ai retrouvé le style si particulier de Claire Favan, une auteure qui sait avec brio nous plonger dans les tréfonds de l'âme humaine et sait si bien metrte en place les enchaînements d'événements conduisant au pire. Ici, à travers des personnages qui nous agacent et que l'on comprend à la fois, elle donne à penser sur les idées préconçues que nous pouvons avoir sur un individu.

En conclusion... 

Voici un roman que j'avais on ne peut plus hâte de pouvoir découvrir et que, comme je m'y attendais, j'ai dévoré en un rien de temps sans parvenir à arrêter ma lecture. Voici un roman qui, sur fond de roman noir, nous parle de pans tabous de notre société et n'est pas sans nous faire réfléchir sur nos propres idées reçues sur les êtres au lourd passif. 
Voici un roman que je ne saurais trop vous conseiller de découvrir sans attendre. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire