mercredi 5 décembre 2018

Le Ksar - Hélène Balcer



Infos sur le livre

éditions : Warum
date de publication : 31-10-2018
pages : 200
prix : 26€

Résumé éditeur 

Le Ksar, c'est le bateau de Jean-Paul Bassaget, capitaine au long cours. Un navire sur lequel il bourlinguera pendant plus de 40 ans. Avant le Ksar, il fut capitaine au long cours et notamment celui du navire mythique du Commandant Cousteau, la Calpypso. Toujours animé par sa curiosité aventureuse, son goût irrépressible des grands espaces, il a traversé l'Afrique, l'Amérique du Sud, mené des expéditions en Antarctique... Aujourd'hui, à 78 ans, il a revendu son bateau et construit sa maison, quelque part en terre méditerranéenne. Cet aventurier des temps modernes a eu mille vies, toujours en quête de liberté et d'expériences puissantes. Sa vie est riche d'histoires, il aime les raconter avec une force narrative qui captive son auditoire. Hélène Balcer peint dans ce grand livre différentes époques de la vie d'aventure d'un baroudeur qui a connu Pablo Neruda ou le commandant Cousteau, vu la guerre et la mort de près, en sillonnant les déserts d'eau et de sable. Un fabuleux récit de vie et d'aventure, tout à la peinture, par une immense illustratrice !

Pourquoi ce livre ?

Merci aux éditions Warum grâce auxquelles j'ai pu découvrir ce superbe album bien différent de ce que j'ai l'habitude de lire.

De quoi est-il question ?

Jean-Paul Bassaget n'est qu'un jeune adolescent lorsqu'il comprend que sa vie, il veut la passer su les mers en tant que capitaine au long cours. Et malgré son aversion pour l'autoritarisme professoral, il suivra les études nécessaires pour accomplir son rêve. Bien que loupant le diplôme, il sera engagé sur La Calypso, le célèbre navire du commandant Cousteau.

Car l'homme est avant tout un aventurier, un homme qui aime le monde et qui rêve de le découvrir en profondeur. Ainsi, de l'amérique du sud à l'afrique en passant par les pôles et les déserts en tous genres, Jean-Paul Bassaget nous fait le récit de sa vie, une vie riche en rebondissements jusqu'à l'obtention du Ksar, un navire pour vivre ses propres aventures.

A l'âge de 78 ans, l'aventurier se confie pour la première fois à une carnetiste, Hélène Balcer, et lui fait le récit de sa vie. Il lui conte alors ses rêves de gosses, ses doutes parfois, ses découvertes au fil des années et son émancipation par le biais de ses voyages qui lui feront connaître les joies, les peines, l'amitié, l'amour aussi.
 
Du côté de la forme...

Il est vrai que ce type de lecture, ce n'est pas là ce qui, de prime abord, m'attire le plus. Mais le hasard a fait que ce livre est finalement arrivé jusqu'à moi. Il est vrai que je crois au destin car, une fois encore, je me suis retrouvée face à une lecture magistrale !

Nous sommes ici dans un récit de vie et découvrir des expériences telles que celle du conteur ici a toujours quelque chose de très fort et de très frappant qui ne peut laisser insensible. Il est toujours magnifique de suivre ce genre d'aventures et de réaliser que des hommes et des femmes ont un passé que nous sommes bien en peine d'imaginer.

Si je dis "conteur" c'est parce que c'est bien comme un conte que j'ai eu le sentiment de vivre cet ouvrage à l'instar de l'auteure, qui retrace, le plus fidèlement possible, l'histoire de Jean-Paul Bassaget. Elle parvient d'ailleurs fort bien à guider le lecteur pour lui donner le sentiment qu'il découvre en même temps qu'elle cette histoire de vie.

Pour ce faire, Hélène Balcer se met en scène dans son propre ouvrage, met en scène ses conversations avec l'aventurier, leurs disputes aussi et, plus fort encore, l'évolution de leur travail collaboratif en mettant en valeur les ratures, les reprises, les pistes de réflexions. L'ouvrage semble alors prendre vie sous nos yeux ce qui lui offre un capital émotionnel énorme.

Mais cet ouvrage est surtout un magnifique ouvrage de voyage nous faisant visiter le monde, nous faisant découvrir le monde de la marine et un univers bien lointain de tout ce que nous connaissons. Nous y découvrons ainsi des lieux, des civilisations, des modes de vies... Nous y découvrons aussi différentes facettes du monde qui donnent envie de voyager autrement.

Si le style d'écriture est le style de récit et fonctionne en tant que tel, c'est surtout le trait de l'illustratrice que je retiendrai. Car ce trait est de talent, avec une pointe d'onirisme non sans conserver tout le réalisme des voyages et des rencontres faites par Jean-Paul Bassaget au fil de ses voyages. Quand aux planches, elles rendent compte du dialogue, de l'aventure et de tous ces contenus. Bravo !

En conclusion... 

Il est des livres que vous ne prévoyez pas vraiment de lire et qui, finalement, vous offre un moment totalement étonnant dont vous ne ressotez pas tout à fait indemne. Ici, je me suis plongée dans une aventure moderne et réelle comme on n'en fait plus vraiment, dans des relations humaines qui vous changent et dans une découverte du monde qui vous bouleverse. Et le tout par le trait magistral d'une carnetiste qui gagne a être connue. 
Je ne connaissais pas cette artiste mais je la suivrai désormais avec le plus vif intérêt et ne saurais trop vous conseiller d'inscrire au plus vite cet ouvrage sur votre liste de Noël. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire